samedi 26 janvier 2008

Aides "écolo" du Conseil Regional de Bourgogne pour le logement

Depuis quelques jours, certaines grandes affiches publicitaires visibles dans l'agglomération dijonnaise, servent réellement à quelque chose. Ainsi, on apprend que le conseil régional de Bourgogne propose trois types d'aide au logement:
-Le conseil régional vous aide à rendre votre habitation économe en énergie.
-Le conseil régional vous aide à financer votre récupérateur d'eau de pluie.(informations)
-Le conseil régional vous aide à financer votre installation solaire.(informations)

Tout ceci est encourageant. Enfin les décideurs comprennent qu'il est temps de favoriser certaines composantes des logements pour faire des économies.
Mais combien coûte cette campagne d'information? Tout cet argent aurait pu être utilisé pour aider davantage les particuliers financièrement. De plus, il est très difficile de trouver les informations sur le site internet du conseil régional de Bourgogne.

vendredi 25 janvier 2008

VELODI est à vendre

Fin décembre 2007, avait lieu l'annonce officielle du lancement du service des vélos en libre service de Dijon pour une mise à disposition de ces vélos fin février 2008. On apprenait que son nom est "VELODI" et qu'il serait entre autre possible d'acheter son abonnement annuel ou semestriel via internet.

Cette annonce a donné l'idée à un petit malin d'acheter le nom de domaine "velodi.fr" et de le mettre aux enchères.

Cela pose plusieurs questions:
Quel sera le nom du site internet des Velodi? Est-ce que "velodi.fr" était prévu comme le nom du site web officiel? Y-a-t-il eu un oubli? Combien sera vendu ce nom de domaine? Qui a déposé ce nom?

Les vélos Velodi ne sont pas encore disponibles qu'il y a déjà de l'argent à gagner. Comme quoi, le vélo peut être source de profits.

mardi 22 janvier 2008

"Bébé l'ange service": protégez l'environnement de votre bébé

"Un bébé utilise de la naissance à la propreté en moyenne 6000 couches. Sachant qu’une couche jetable met environ 300 ans à se dégrader, une seule solution : les brûler. Une quantité importante de dioxyde de carbone et de produits chimiques contenus sont donc rejetés dans l’atmosphère. Cela représente en plus un coût non négligeable pour les contribuables."
C'est ce que l'on peut lire sur le site "bébé l'ange service". Cette nouvelle société dont la devise est "protégez l'environnement de votre bébé" va proposer dès le printemps un service de ramassage, d'entretien et de distribution de couches lavables sur Dijon et son agglomération.

Les couches lavables sont une réelle solution pour diminuer de façon importante nos déchets à incinérer dans notre incinérateur local. Avis à tous les jeunes parents...

vendredi 18 janvier 2008

Chez Marionnaud, on balance les piles à l'incinérateur!

Le jeudi soir à Dijon, c'est le grand étalage des cartons d'emballages et autres déchets des boutiques sur les trottoirs du centre ville. Certains sont recyclables, d'autres iront directement à l'incinérateur.

Hier, des personnes du magasin marionnaud ont mis sur le trottoir un décor avec des petites lumières, sans se soucier de savoir ce qui alimentait ces diodes (flèches rouges sur la photo).
C'est ainsi qu'en moins de 20 minutes, deux passants sensibilisés au respect de l'environnement ont retiré du décor 63 composants électroniques possédant chacun une pile bouton, un décor qui a fini inéluctablement à l'incinérateur.

video









Interrogée sur la dangerosité de ses déchets, une responsable du magasin a montré son étonnement et a promis de faire attention par la suite. Réellement? En aucun cas elle n'a proposé son aide pour enlever ces piles...

Cette anecdote montre bien le peu d'intérêt porté aux déchets. Avis aux consommateurs et clients dijonnais, observez et demandez en quelles matières sont fait les décors des boutiques lors de vos achats. Exigez des matériaux non polluants et recyclable (bois, métal), sinon "changez de crêmerie"!

jeudi 17 janvier 2008

Vers la fin du désherbage chimique à Talant

La ville de Talant va abandonner le désherbage chimique. C'est ce qu'indique le dernier numéro du journal de la ville, Talant regards (n°68, page 5). Ainsi, on apprend que "la solution du désherbage thermique est depuis quelques mois testé avec succès. En terme de coût écologique, le recours au brûleur est tout à fait cohérent."




Le désherbage sans poison, c'est indispensable.

samedi 12 janvier 2008

François-Xavier Dugourd: micro-plages et éco-quartier

Les élections municipales sont pour bientôt, alors les prétendants annoncent leurs projets et promesses. Ainsi, on peut voir sur le blog de François Xavier Dugourd en date du 19 décembre 2007 deux annonces en rapport avec l'environnement:
Il souhaite "lancer un grand éco-projet urbain autour de l’Ouche et sa vallée, qui englobe tout le sud-ouest de la ville, du Lac Kir au parc de la Colombière, en intégrant l’entrée sud de l’agglomération et le canal de Bourgogne" et il veut "construire un éco-quartier avec une architecture basse énergie et de nombreux espaces verts" sur les anciens territoires militaires et les Minoteries. Ainsi il veut "redonner une rivière à Dijon, avec des ponts, des berges accueillantes, des espaces où cohabiteront logements et espaces verts. (...) Une vraie démarche d’urbanisation écologique qui constituera une superbe vitrine du Dijon du XXIe siècle."
Le plus étonnant dans son projet sont les deux "micro-plages" au niveau de la place du 1er mai et du parc de la Colombière.
Monsieur Dugourd fera t il une promesse comme Jacques Chirac qui en son temps avait promis de se baigner dans la Seine (on attend toujours...) ?
En tout cas, il faudra que la qualité de l'Ouche soit très bonne, ce qui n'est pas certain selon des études d'Alterre Bourgogne comme le montre les deux cartes ci-dessous.

jeudi 10 janvier 2008

Recherche salle pour diffuser des films sur les OGM

Bientôt une série de films documentaires sur les OGM à Dijon?
Probablement oui, si des personnes aident Laurent Haouy. Voici son message:

"J'ai le plaisir de coordonner en Bourgogne et en Franche-Comté un projet, ambitieux, d'information de la population sur la problématique des OGM né il y a quelques mois du côté d'Aubagne/Marseille de la volonté de plusieurs résistants anti-ogm.

Pour celà je souhaite organiser entre février et juillet prochains une tournée de projections vidéos en Bourgogne-Franche-Comté.

Nous disposons d'une quinzaine d'heures de programmes réparties en 10 projections d'une durée de 1h30/2h chacune. Ces 10 programmes audiovisuels de provenances diverses sélectionnés par les concepteurs du projet constituent un outil pédagogique extrêmement clair, édifiant et complet sur ce sujet. Les droits de diffusion de ces programmes ont été négociés auprès des producteurs.

L'objectif est :

-d'informer (gratuitement) le grand public et "les indécis" ;
-d'affiner les connaissances et les arguments des "convaincus" ;
-d'éviter l'amalgame entre OGM médicamenteux et OGM alimentaires ;

-et bien sûr (et surtout) passer une soirée conviviale même si le thème est plus que sérieux.

Il n'y a pas besoin d'être "expert en OGM" pour participer à l'organisation de cette tournée, les films parlent d'eux-même, il suffit juste d'avoir envie d'organiser près de chez soi une ou plusieurs projections entre février et juillet 2007.

Qu'est-ce que je recherche ?
-une salle gratuite, si possible équipée d'un vidéoprojecteur (ou au moins d'un écran)(penser aux bars qui sont nombreux à s'être équipés à l'occasion des dernières coupes du monde de football et rugby) ;
-une équipe de bénévoles motivés pour annoncer l'évènement dans votre commune ou votre quartier.

Description des programmes : http://ogm-nonmerci.b-blog.fr"

mardi 8 janvier 2008

Le 1er éco-quartier à Dijon: en projet

Le dernier numéro du magazine "Dijon notre ville" (N°199, page 11) indique que Dijon va enfin avoir son premier éco-quartier. Alors que dans de nombreuses villes françaises de tels quartiers existent déjà ou sont en plein travaux, la ville de Dijon annonce la création de 450 logements neufs, d'une école et d'un centre de loisirs "répondant aux ambitions et aux nécessités écologiques d'aujourd'hui". Ceci sera construit en lieu et place de l'ancien hôpital militaire Hyacinthe-Vincent.

Après le quartier HQE Junot et ses appartements neufs les moins moins mauvais de la ville (certaines constructions ont une isolation extérieure, présence parfois de panneaux solaires thermiques, chauffage parfois avec une chaudière à condensation,...) qui représentaient un petit pas timide, et suite aux recommandations du grenelle de l'environnement, les futurs habitants sont en droit d'espérer que toutes ces nouvelles constructions seront exemplaires au niveau isolation, utilisation de système économes en énergie et respectueux de l'environnement. A suivre...

dimanche 6 janvier 2008

Une nouvelle forme de décoration de noël à Dijon?

Une nouvelle forme de décoration de noël à Dijon? C'est ce que peuvent penser ce matin les promeneurs du centre ville. En effet, plus d'une trentaine de devantures de magasins se sont vu embellir d'une jolie banderole blanche à traits jaunes et noirs écrites "its-not-too-late.com".









En fait, il s'agit d'une action de sensibilisation au gaspillage énergétique réalisée par Greenpeace Dijon à destination des magasins laissant leurs devantures allumées toute la nuit. A croire que l'électricité n'est pas bien cher... Le message va-t-il passer? A suivre...
Il est à noter que ces magasins participent non seulement à gaspiller de l'électricité, mais en plus ils contribuent à la pollution lumineuse de notre ville.

mercredi 2 janvier 2008

Un blog sur le compostage à Saint-Apollinaire

L'association Saint-Apo-Environnement a lancé récemment un blog dédié uniquement au compostage. "Dans ce blog, de l'ASSOCIATION ST APO ENVIRONNEMENT sise dans la ville de Saint APOLLINAIRE (agglomération dijonnaise - Bourgogne FRANCE) vous pourrez noter les questions que vous vous posez sur le compostage, (et sur le compostage uniquement...), mais aussi répondre aux questions posées, apporter un commentaire ou un témoignage sur votre expérience dans ce domaine."

Maintenant, il n'y aura plus d'excuse de ne plus faire de compostage dans l'agglomération dijonnaise.