mardi 24 juin 2008

Bientôt un tramway à Dijon?

Dijon va se lancer dans une nouvelle aventure des transports en commun, avec le projet TCSP (transports en commun en site propre). Annoncé fin mai au conseil municipal de Dijon et à celui du Grand Dijon, le descriptif est visible sur le site internet de ce dernier. 
Pour informer la population, des conférences - débats ont été organisés. Ci-dessous, la conférence du 9 juin et quelques extraits des questions/réponses qui ont suivi avec monsieur Rebsamen.







Pour information, selon une étude récente, "un véhicule automobile en milieu urbain consomme 10 litres aux 100 Km, soit 100 Grammes Equivalent Pétrole (GEP) par kilomètre ; un autobus 420 GEP au kilomètre (42 litres de gazole au 100 Km) ; un tramway 1000 GEP au kilomètre (5 kW au Km) et un métro 2000 GEP au kilomètre (10 kW au Km).
La comparaison doit se faire en fonction des voyageurs x Km, selon les taux de remplissage effectif des véhicules à l’heure de pointe. En partant du coefficient de 1,3 passagers par voiture particulière, et d’un remplissage de 75% aux heures de pointe pour les bus et les tramways (soit 60 passagers pour un bus et 180 pour un tramway), on obtient par simple division 77 GEP par voyageur par Km dans le cas de l’automobile, 7 GEP dans le cas du bus et 5,5 GEP dans le cas du tramway. Le tramway et le bus sont dix fois plus économes en énergie que l’automobile individuelle. Le tramway est plus économe que le bus, s’il est suffisamment occupé. De plus, il fonctionne avec une source d’énergie (l’électricité) dont la production peut être organisée de façon renouvelable à l’échelle nationale ou européenne."

Le tramway serait donc idéal pour se déplacer en ville, en polluant beaucoup moins que la voiture.

mercredi 18 juin 2008

Greenpeace manifeste contre la sortie du Koleos

Renault vient de lancer son premier 4X4, le KOLEOS. Un véhicule bien polluant puisqu'il consomme jusqu'à 10 litres aux 100 km et qu'il émet jusqu'à 237 g de CO2/km. Selon Greenpeace, "le Koleos, c’est l’exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire. Renault va à contresens de l’histoire."
C'est pour dénoncer ce fait qu'un peu partout en France des militants de Greenpeace se sont retrouvés samedi 14 juin devant des concessionnaires Renault. Une vingtaine de personnes du goupe local de Greenpeace étaient présent devant le magasin Renault de Chenôve.





Après cette action symbolique, nul ne pourra ignorer l'importance de son choix lors de l'achat de sa voiture. Par conséquent, tous les dijonnais sauront que les possesseurs de Koleos (et de 4X4 urbains en général) sont des personnes n'ayant aucune notion d'écologie et surtout qui se moquent de la nature sous toutes ses formes! Bref, des personnes pas intéressantes...

vendredi 13 juin 2008

Présentation de la ferme de la Noge

La Maison Familiale Rurale de Quetigny avait organisé son premier "Marché BIO" le dimanche 8 juin. Une vingtaine d'exposants étaient présent: plusieurs agriculteurs et viticulteurs présentaient leurs produits, ainsi que quelques associations. Les visiteurs étaient aussi présent pour découvrir les produits issus de l'agriculture biologique et discuter avec ces producteurs.
C'est à cette occasion que monsieur Gilles Lambert a fait visiter sa ferme, la ferme de la noge. Il a expliqué comment travailler selon les procédés respectueux de l'environnement.

Par exemple, il a décrit le fonctionnement de la herse étrille pour éliminer les jeunes adventices selon un procédé mécanique et non chimique comme le fait l'agriculture conventionnelle. Il a aussi présenté son collecteur à Doryphore, construit par lui-même avec du matériel de récupération, en s'inspirant de matériel couramment utilisé en Allemagne. Ce système permet de récupérer et donc d'éliminer les insectes dévorant les plants de pomme de terre sans produits chimiques.
En décrivant ses parcelles, il a rappelé que l'urbanisation de Quetigny se fait au dépend de ses terres arables, ce qui est dommageable pour l'agriculture locale.
Il est important de rappeler que cet agriculteur est un des très rares en agriculture biologique du Grand Dijon. Il faut savoir que rien ou trop peu est fait pour encourager l'agriculture biologique autour de Dijon. Les responsables politiques ne doivent pas oublier les avantages du BIO et surtout que les Dijonnais sont très sensibles à ce mode de production, comme l'atteste par exemple les plus de 200 familles inscrites en quelques mois sur la liste d'attente du site web amadijon et désirant participer à une AMAP.

samedi 7 juin 2008

Baignade déconseillée au lac Kir?

Aujourd'hui commence la nouvelle saison de "Dijon Plage" au lac Kir, pour le plaisir de tous.
Animations et baignade seront possible comme les années précédentes. Enfin, pas tout à fait, puisque cette année cette plage n'a pas le label "pavillon bleu" alors qu'elle l'avait reçu les deux années précédentes. Le Pavillon Bleu est un label à forte connotation touristique, symbole d'une qualité environnementale exemplaire. Créé par l'Office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe en 1985, le Pavillon Bleu récompense et valorise chaque année les communes et les ports de plaisance, qui mènent de façon permanente une politique de recherche et d'application durable en faveur d'un environnement de qualité. Il faut savoir que 78% des Français ont envie de passer des vacances ou un séjour dans une ville bénéficiant du Pavillon Bleu.
Un oubli du label pavillon bleu ? En regardant sur le site internet de l'agence européenne de l'environnement, que voit-on?
La qualité des eaux du lac kir est classée "not compliant with the mandatory value of the directive", ce qui signifie qu'elle n'est pas conforme à la valeur obligatoire de la directive.

Ceci est assez étonnant puisque depuis l'an 2000, cette plage était classée "excellente" comme il est indiqué dans la base de données de ce site (sélectionner France / Bassin Parisien / Bourgogne / Lac Kir). Une fois que vous avez sélectionné "Lac Kir" et si vous avez google earth, cliquez sur le logo de google earth à droite pour avoir une vision locale.
Selon la directive, le classement "poor" (mauvais) oblige:
- de prendre des mesures adéquates incluant l'interdiction de la baignade ou de la déconseiller.
- l'identification des causes et des raisons de l'échec d'obtenir des eaux de qualité suffisante.
- de prendre des mesures adéquates pour prévenir, réduire ou éliminer les causes de pollution.
- informer clairement le public.

Le lac Kir serait donc pollué? Que s'est-il passé?
Pour les animations, la plage restera idéale, mais en ce qui concerne la baignade, mieux vaut aller à la piscine du carrousel.

vendredi 6 juin 2008

Le guide du cycliste urbain

Le Grand Dijon vient de sortir le "Guide du Cycliste Urbain".

Un guide de 40 pages très complet pour tous ceux qui parcourent déjà les rues dijonnaises et aussi très utile pour convaincre ceux qui hésitent encore, puisque dès le début on trouve 6 bonnes raisons de pédaler:
"- Ou je veux quand je veux: à vélo je me déplace plus facilement qu'en voiture et je me gare rapidement si je m'arrête pour parler à quelqu'un ou pour aller faire mes courses.
- Je me moque des embouteillages: je circule quelque soit l'intensité du trafic et je laisse l'usage du véhicule motorisé à ceux qui ne peuvent pas faire autrement.
- Pour tous les budgets: la dépense pour 4 pleins d'essence permet d'acheter un vélo neuf!
- Je garde la forme: j'allonge ma durée de vie et limite les risques cardio-vasculaires en faisant 30 minutes d'activités physique par jour.
- Pédaler, ça détend: à vélo, je vis la ville sans bruit et sans pollution.
- Le vélo: c'est pratique, économique, destressant, convivial, écologique"

On y trouve aussi de nombreuses recommandations sur la façon de circuler et de se comporter sur la chaussée, sur les équipements et la sécurité, ainsi que les bonnes adresses à connaître.
Bref, un guide bien fait, idéal pour la promotion de ce moyen de transport doux.

mardi 3 juin 2008

"Réinventons la ville!" avec l'association Pirouette-Cacahuète

Après la Grande Fête de l’Eau en 2007, la Grande Fête de l’association Pirouette Cacahuète, aura lieu les 13 et 14 juin prochains, à Plombières-lès-Dijon, en clôture du projet «Réinventons la ville !».


Comme l’an passé, de nombreux ateliers, animations et expositions attendent Petits et Grands pour s’informer, échanger, jouer, et créer autour de la protection de l’environnement.
Cette année, la thématique est centrée sur la Ville, avec la question des déchets, des transports, de l’architecture, et de l’urbanisme.

En ouverture de cette seconde édition, nous vous convions dès le vendredi, de 18h30 à 21 h, à un « Apéro bricolo », en compagnie des ZéOliens, un duo d’experts avec qui il « Faut que ça tourne ! ». Venez découvrir leurs créations et transformer vous-mêmes le bric-à-brac de votre choix en de véritables prototypes éoliens.

Le samedi 14 juin, de 15h à 19h, temps fort de la Grande Fête avec des ateliers interactifs produits du travail mené tout au long de l’année par Pirouette-Cacahuète avec les familles et les enfants (de 2 à 99 ans). Des ateliers multiples où, quel que soit l’âge, vous serez acteur, en construisant votre maison ou un quartier d’une ville, en fabriquant un engin solaire, en manipulant de drôles de machines, en vous engageant en famille sur des gestes éco-citoyens, en jouant avec les déchets, les énergies, les bruits de la ville...
Seront également présentes deux expositions ludiques des Structures Musicales avec des instruments construits à partir de roues de vélo et un labyrinthe sonore pour les plus petits...
A 15h30 et 17h30, devenez cette fois spectateurs avec : « Et Pik et Pok », un spectacle Jeune Public, pour un petit monde urbain 100% récup’ . (réservation conseillée)
Des animations ponctuelles et une ludothèque permanente vous seront également proposées jusqu’à 19h.
19h30 sera l’heure d’un apéro-concert avec Nouvelle Adresse, quartet swing manouche, chanson et jazz.
Et, enfin 20h30, sonnera l’heure d’un dîner citadin et musical, concocté par Les Pieds Bleus (réservation obligatoire)

Un rendez-vous fait de convivialité et de récup’ pour inciter chacun à devenir acteur de la protection de notre Planète.

LIEUX : 2 sites en accès libre : Jardin Public et Parc du Château

TARIFS
- Pour les ateliers du samedi : 2 € (adulte), 1 € (enfant)
- Spectacle “Et Pik et Poc” - à partir de 5 ans- : 5 € (adulte), 3 € (enfant)
- Le Dîner Citadin et Musical : 11€ (adulte) et 7€ (enfant)"

dimanche 1 juin 2008

A recycler fait ses courses au marché de Longvic

Ce dimanche avait lieu un grand marché au centre ville de Longvic. Beaucoup de commerçants habituels, des animations folkloriques, des associations locales et deux associations dijonnaises spécialistes dans leur domaine: Bourgogne Energies Renouvelables (spécialiste des énergies renouvelables) et à recycler (spécialiste des déchets: sensibilisation, toilettes sèches, lombricomposteurs,...).
L'association à recycler était venu faire ses courses d'une façon bien étonnante. Elle avait apporté une dizaine de petits caddies et les avait disposé l'un derrière l'autre, chacun contenant un message.
Comme elle sait bien le faire, cette association voulait ainsi sensibiliser et informer les passants qui venaient faire leur marché qu'ils peuvent le faire d'une façon intelligente et responsable pour ainsi devenir des consom'acteurs.

video
Il semble que l'année prochaine ce marché sera axé avant tout sur le thème de l'environnement. Alors rendez-vous dans un an.