vendredi 27 février 2009

L'ADEME Bourgogne avait lancé un "défi" au salon Entreprissimo

L'ADEME était présent au dernier salon Entreprissimo organisé par la CCI de Dijon avec un "défi" pour mieux sensibiliser le public aux problèmes de l'environnement. C'est que qu'indique un reportage de Dijonpremiere.
Ainsi, 3 bonnes réponses à un questionnaire permettaient de planter un arbre. L'objectif était de pouvoir planter 500 arbres, en fait il en sera planté plus de 600. Un vélo électrique était aussi à gagner.

mardi 24 février 2009

Plombière-les-Dijon va faire un audit énergétique

Le site internet des Verts de Côte d'Or indique que la ville de Plombière-les-Dijon va faire faire un audit énergétique. Ceci a été présenté et voté lors du dernier conseil municipal (extraits):
"Il nous faut donc faire un état des lieux de nos bâtiments en terme énergétique pour identifier précisément dans chacun d'eux les causes de nos surconsommations il nous faut également quantifier les économies possibles pour entreprendre d'abord les travaux dont le retour sur investissement sera le plus immédiat, il nous faut enfin disposer d'un outil pour conduire la politique énergétique de notre commune. (...) La qualité et l'originalité de la proposition formulée par le Cabinet DUPAQUIER pour notre commune vient du fait qu'elle nous propose 3 actions simultanées :
- Evaluer avec précision l'existant, c'est à dire mesurer la performance énergétique de nos installations (bâtiments & éclairage public).
- Proposer des travaux point par point en nous présentant leurs coûts financiers et les gains attendus (écologiques et économiques), en indiquant par exemple la durée du retour sur investissement.
- Suivre les consommations énergétiques de chacun des bâtiments de la commune avec professionnalisme grâce au logiciel GEPWEB qui sera initialisé avec les informations recueillies à l'occasion de l'audit lui-même.
Cette entreprise nous a indiqué quelles étaient ses références, celles-ci nous sont apparues tout à fait rassurantes (plusieurs centaines de communes bourguignonnes « clientes » au titre d'audit ou d'autres prestations intellectuelles) en terme de compétence professionnelle et bien sûr d'indépendance car cette entreprise ne propose elle-même aucune prestation technique (à la différence de différents organismes qui peuvent proposer à la fois de réaliser un audit énergétique et de vendre des produits)
Conclusion Je vous invite donc à engager notre commune dans la présente démarche d'audit en autorisant Monsieur le MAIRE à demander une subvention de 70% à l'ADEME et à demander à l'entreprise DUPAQUIER de réaliser ensuite les travaux d'audit."

Une démarche intelligente pour réduire l'impact environnementale de la ville.

mercredi 18 février 2009

Appel à bénévoles pour la semaine de l'environnement

La jeune association Kir recrute:

"Kir est l'association qui organise depuis cette année la Semaine de l'Environnement (SDE) à Dijon. Ce festival aura lieu a Dijon du 22 au 29 mars et est organisée cette année en partenariat avec les Amis de l'Eldorado. La SDE est un festival dont le but est la sensibilisation du public autour des questions environnementales. Tout au long de la semaine de nombreux évènements sont prévus pour faire refléchir le public autour de grandes questions environnementales. Pour cela, de nombreux débats, projections, conférences, table ronde et autre animations sont prévus, sur des thèmes tels que l'agriculture, l'économie, les transports la biodiversité,...

On peut notament citer les évènements suivants :
23 mars - Conférence-débat d'Hervé Kempf, auteur du livre, "Pour sauver la planète, sortez du capitalisme"
24 mars Pique nique bio sur le campus. De nombreuses animations sont également autour de cet évènement
25 mars - Journée des Enfants : "Les enfants jouent avec la biodiversité", en partenariat avec le Jardin des Sciences
28 mars Pique nique bio, ateliers vélorutionnaires, vélorution co-organiser avec EVAD, La Bécane à Jules et Vélo Campus
Ce n'est qu'un avant gout mais le programme définitif est bientot bouclé et bien chargé !

Depuis septembre les membres du Kir organisent cette semaine et, à quelques semaines de la SDE, nous sommes à la recherche de bénévoles pour aider à l'organisation de la semaine. Une prémière réunion est prévue le 25 février dans le cadre d'un atelier décoration.

Toute personne motivée par ce projet ou souhaitant avoir des informations complémentaires, peux nous écrire à : assokir(AT)gmail.com (remplacez le (AT) par @, penser a mettre dans l'objet du courriel [Bénévole])"

mardi 17 février 2009

Conférence sur "la réalité des OGM" par Christian Velot

Le 6 février, l'association Bourgogne Action Citoyenne OGM, le Collectif Action Citoyenne OGM 21 et l'association Quetigny Environnement avaient invité monsieur Christian Velot pour une conférence sur les OGM.
Christian Velot est enseignant chercheur en génétique moléculaire à l'université Paris-sud et membre du CRIIGEN.

Réputé pour ses conférences et ses talents de vulgarisation scientifique dans le domaine des OGM, il a fait salle comble au Complexe Mendès France à Quetigny.



dimanche 15 février 2009

La disparition des requins passe aussi par Dijon

"La Commission européenne a présenté, jeudi 5 février, à Bruxelles, son premier plan d'action en faveur des requins. Une initiative rendue nécessaire par la destruction d'espèces qui jouent un rôle essentiel au sein des écosystèmes marins. (...) La surexploitation des stocks a des conséquences directes : un tiers des espèces de requins est aujourd'hui menacé d'extinction. Les captures de requins et d'espèces apparentées - raies, pocheteaux, chimères... - sont en forte augmentation depuis vingt ans et atteignent 800 000 tonnes par an au niveau mondial. (...) Le requin est une denrée très prisée dans divers Etats membres, dont la France, l'Espagne, le Portugal, l'Italie, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Les ailerons sont surtout exportés vers les marchés asiatiques." (source: lemonde.fr du 06/02/2009)

Pour en savoir plus, voir le film "les seigneurs de la mer" de Rob Stewart.

Dijon est bien loin de la mer, alors personne ne pense aux requins. Pourtant il est tout à fait possible d'être complice de la disparition des requins en allant au restaurant.









Dans ce restaurant chinois situé en plein coeur de Dijon, la carte indique clairement "potage aux ailerons de requin". Interrogé sur sa responsabilité, le restaurateur aurait répondu qu'il gardait ceci sur sa carte car des clients en voulaient.

Il est impératif de ne pas choisir ce plat, de demander au restaurateur d'arrêter de proposer cette soupe, et éventuellement de boycotter ce restaurant si aucun changement n'intervient!

jeudi 12 février 2009

Le projet d'Ecolieu progresse

Initié il y a quelques semaines, le projet de création d'un écolieu dans la région progresse. Ainsi, à chaque nouvelle réunion, le nombre de personnes intéressées augmente.
Les prochaines réunions sont prévues le 14 mars, le 11 avril et le 16 mai à 14 h30 (le lieu n'est pas encore défini).
Parallèlement, un blog a été créé pour informer du projet, avec un forum de discussion.

Intéressé? curieux? Il est tant de découvrir les avantages des écolieux, d'autant plus qu'il est très peu probable d'avoir des informations au salon de l'habitat à Dijon.

mardi 10 février 2009

Isolation des bâtiments: sensibilisation par hélicoptère, inaction par la plume

Monsieur Jean Esmonin, maire de Chenôve, compte lutter contre le gaspillage énergétique des maisons et des immeubles par une thermographie aérienne de sa ville dans les jours à venir. Ainsi, un hélicoptère équipé d'une caméra infrarouge repérera les déperditions de chaleur sur les habitations de sa commune. Le résultat de cette première en Bourgogne sera disponible aux habitants. L'objectif de cette démarche étant de sensibiliser à l'isolation des habitations. (source: Le Bien Public du 09/02/2009).

Un tel projet existe dans les cartons depuis l'hiver dernier pour la ville de Dijon. La sensibilisation est une très bonne chose avant d'agir. Mais monsieur Esmonin ne semble pas au courant qu'il existe certains obstacles à l'action; obstacles que nos élus ne cherchent pas à résoudre. Ainsi, madame Darciaux (Députée, maire de Longvic, PS) et messieurs Delatte (Député, maire de Saint Apollinaire, UMP), Rebsamen (sénateur, maire de Dijon, PS) et Patriat (Sénateur, Président du Conseil Régional de Bourgogne, PS) ne daignent pas utiliser leur plus belle plume pour rédiger (en fait il n'y a qu'à recopier) un amendement qui serait bien efficace pour la rénovation des bâtiments anciens. Il s'agit d'amender une loi de 1965 par la recommandation n°27 du Grenelle de l'environnement: " En copropriété chauffée collectivement, créer un statut spécifique pour les fenêtres qui seront classées comme "partie privative d'intérêt commun".
Toutes les informations (loi, amendement et inaction des élus) sont disponibles dans le dossier réalisé à cet effet.

Alors, un hélicoptère pour sensibiliser, c'est bien, mais une plume pour agir, c'est mieux...

samedi 7 février 2009

Non aux fleurs Kenyanes à la Saint Valentin

La Saint Valentin (14 février) sera l'occasion pour beaucoup d'hommes d'offrir des fleurs à leur être aimé. Un geste sympathique en soit mais qui cache en réalité une abomination environnementale.
En effet, il faut savoir que "sur les rives du lac Naivasha, (une centaine de kilomètres au nord-ouest de Nairobi, les pêcheurs et les environnementalistes assistent, impuissants, à la détérioration d'un écosystème d'une rare richesse. Pour fournir le marché européen en fleurs exotiques à longueur d'année, les serres se sont multipliées sur les rives de cette importante réserve d'eau douce. Le lac Naivasha, d'une superficie de 170 kilomètres carrés, abritant une faune variée, est désormais menacé par la pollution et l'imposante soif des fermes industrielles." (Bravo la mondialisation...)
Davantage d'informations dans le document fourni par un membre de Greenpeace Dijon.
En regardant sur google map, il est tout a fait possible de constater la présence de ces serres.

Et ces fleurs arrivent bien chez les fleuristes dijonnais, comme c'est le cas dans cette enseigne de fleuriste "low cost" qui a bien confirmé l'origine kényane de ses fleurs. Mais un certain nombres d'autres enseignes doivent faire de même...

Avant d'acheter des fleurs pour la Saint Valentin (et les autres jours de l'année), il est impératif de demander l'origine de celles-ci et de ne pas en acheter si elles viennent d'Afrique, soyez "consom'acteur". Si toutefois votre petite amie exige tout de même des roses kényanes, vous aurez alors une excellente raison de changer de petite amie!

jeudi 5 février 2009

Exposition et données sur la pollution visuelle

Actuellement, la MJC Maladière (rue Balzac à Dijon) organise une exposition créée par l'association Casseur de Pub. L'objectif de cette exposition est de "lutter contre le conditionnement de l'homme par la publicité". On peut y voir de fausses publicités qui invitent à la réflexion.





















"La publicité nous manipule, mais elle le fait d'une façon saine et claire puisqu'elle annonce la couleur" (Christian Blachas, "Culture Pub"). Elle incite à une sur-consommation de produits en pillant les ressources naturelles et favorisant toutes sortes de pollutions. Pour se faire une idée des effets néfastes de la publicité, il est intéressant de lire la lettre d'un simple citoyen militant "alterafficheur" qui a été verbalisé par la SNCF fin 2008.

A Dijon, notre maire monsieur Rebsamen (PS) considérait les panneaux publicitaires comme normaux et nécessaires, tandis que monsieur Dugourd (opposition UMP) envisageait de les diminuer (aucune action visible ne semble avoir été entreprise à ce jour...). Toutefois, dans le dernier numéro du magazine Dijon Notre Ville (N°210, page 23) on peut lire: "Dijon a la volonté d'améliorer l'environnement quotidien des Dijonnais. Cela passe passe par (...) la réduction des nuisances visuelles (comme les panneaux publicitaires)". Un message intéressant mais qui semble difficile à croire car en même temps de nouveaux panneaux sortent de terre, comme celui avenue Champollion (photo) installé à la fin du mois de janvier...

Ceci est d'autant moins crédible que la société Clear Channel, après avoir ravi le marché des affichages urbains à JC Decaux en 2008, compte augmenter ses "faces". Elle en compte déjà 2200 dans l'agglomération dijonnaise et 2400 faces sur le marché des grands format dans la région (zone urbaine et rurale). Début décembre 2008, cette société avait organisé une rencontre avec ses annonceurs à Dijon pour leur présenter des "solutions adaptées" ("conso", "jeunes" ou "coeur de ville"). Il faut savoir qu'"une campagne en grands panneaux sur les axes desservant les zones commerciales permet de toucher 150 000 Dijonnais chaque jour". Et d'ajouter "les investissements en communication extérieure vont progresser de 9% entre 2008 et 2010 dans le monde" (+3,8% en 2008 en France, + 6,6% sur les panneaux grands formats) (source: Le Journal du Palais n°4110).

A moins d'une réelle volonté politique, il ne faut pas se leurrer, l'homme Dijonnais continuera à être manipulé et donc à polluer et gaspiller .


mardi 3 février 2009

Manifestation contre les animaux de cirque

Samedi dernier, l'association Combactive avait appelé à manifester pacifiquement devant le cirque Medrano pour dénoncer l'utilisation d'animaux sauvages dans les cirques.
Ainsi, plus d'une quarantaine de manifestants ont bravé le froid pour informer les futurs spectateurs sur les conditions de vie de ces animaux. D'ailleurs, quelques personnes ont intelligemment fait demi-tour après avoir pris connaissance des faits. Ainsi, l'association Combactive indique que ces animaux subissent constamment des traumatismes: lors de la capture, du transport, du dressage et de la détention, le tout entraînant des troubles comportementaux et stéréotypies, et s'apparentant à de l'esclavage.

video

La seule chose un peu sensé qu'a dit cette après-midi là le représentant du cirque était que bon nombre d'animaux sauvages allaient disparaître. Mais, utiliser les derniers représentant d'animaux en voie d'extinction pour faire de l'argent, c'est vraiment malsain. C'est faire du fric sur le dos des animaux! Pour vraiment aider ces animaux sauvages à ne pas disparaitre, il faut soutenir des ONG comme le WWF, mais pas aller au cirque.

Dommage que Le Bien Public cautionne ce type d'activité (voir la vidéo)...