samedi 8 août 2009

Recherche "police verte" pour décharge sauvage

Constructions illégales, pollution des eaux, abandon de déchets en pleine nature, forages non déclarés, braconnage, trafic de plantes ou d'animaux protégés, enfouissement ou exportation illicite de substances toxiques, circulation motorisée dans des espaces protégés... Quelque 60 000 infractions à la législation sur la protection de l'environnement sont constatées chaque année en France et environ 4 000 condamnations sont prononcées par les tribunaux.
Combien d'infractions restent impunies ? Sans doute la plus grande part.
Il est peu question de renforcement de la police de l'environnement dans le projet de loi "Grenelle 1", adopté le 23 juillet. Pourtant, les organisations non gouvernementales (ONG) environnementalistes, les avocats spécialisés et les pouvoirs publics eux-mêmes constatent l'existence d'un gouffre entre l'inflation des textes de loi et l'application du droit de l'environnement sur le terrain. (Le Monde du 04/08/2009)













Aux Etats-Unis, l'importance des délits environnementaux commence à être pris plus au sérieux, c'est à dire davantage à leur juste valeur. Ainsi, l'EPA (l'Agence de Protection de l'Environnement) a mis en ligne une série de portraits d'individus ayant commis des crimes environnementaux dans le but de retrouver ces tueurs de la nature.













Mais avant de constater une infraction, puis de retrouver les coupables, encore faut il la découvrir. C'est ce qu'a fait cette semaine un membre de Greenpeace Dijon en mettant en évidence une décharge quelque peu surprenante où se mêlent des déchets verts avec divers débris de ferrailles, ordinateur, plastiques brûlés, etc...










Localisée sur le domaine de Bonvaux, près de Daix, l'endroit semble avoir été prévu à cet effet puisque creusé.

Les gendarmes de Sombernon, responsables du secteur, ont été alertés. Cette infraction évidente à la législation sur la protection de l'environnement ira sûrement grossir les 60 000 infractions constatée, mais sera t elle suivie d'une des 4000 condamnations? à suivre...

1 commentaire:

Mister Klean a dit…

J'ai bien peur de connaître la réponse ...
Des décharges comme celle là, il y en a par chez moi mais le pire est que les responsables politiques ne bougent pas malgré mes signalements.
Je fourni aussi les noms et parfois les adresses de personnes retrouvées dans ces immondices mais il n'y a jamais de suite, même la police que j'ai questionné sur le sujet a baissé les bras ...
Mais pas moi et en venant sur ce blog on se sent moins seul ...