mercredi 30 novembre 2011

C'est parti pour le concours des familles à énergie positive

Annoncé dans Dijon Mag de septembre, le concours des familles à énergie positives a été officiellement lancé vendredi dernier.

Il s'agit de familles dijonnaises qui, par équipes, vont avoir pour objectif de diminuer leurs consommation électrique et de chauffage d'au moins 8% par rapport à l'année dernière. Plus d'une cinquantaine de familles sont déjà inscrites. Elles ont reçu un sac avec diverses informations et conseils pour arriver à cet objectif, un multiprise électrique avec interrupteur, deux économiseurs d'eau, une carafe La Dijonnaise et un autocollant Stop Pub.
Pendant les six mois du concours, les familles seront suivies et conseillées par les salariés de l'association Bourgogne Energie Renouvelable, en collaboration avec la ville de Dijon et l'ADEME. A noter que ce concours s'inscrit dans le Plan Climat Energie Territorial de Dijon.

Que les meilleurs gagnent, c'est un concours pour la bonne cause.

dimanche 27 novembre 2011

Dijon s'engage pour la planète, avec des autocollants "Stop Pub" inédits

Marre de tous les prospectus qui inondent les boîtes à lettres? La solution: l'autocollant "Stop Pub".
Et depuis vendredi, la ville de Dijon en propose gratuitement, que l'on peut déjà retirer à la mairie. Il s'agit d'un autocollant de couleur bleu et blanc à l'effigie de l'ours blanc Pompon, l'emblème de la ville en ce qui concerne l'environnement.

Il est à rappeler qu'en moyenne, nous recevons 40 kg de publicité par boîte aux lettres. Des publicités qui nous incitent à sur-consommer, au lieu de réfléchir nous même ce dont nous avons besoin. Mettre un autocollant stop pub sur sa boîte aux lettres est un des gestes les plus simples et des plus efficaces pour agir en faveur de l'environnement.

Pour les fêtes de fin d'années, le petit cadeau qui va faire fureur à Dijon, c'est ce joli petit autocollant. Dépêchez vous d'aller en chercher, leur nombre est limité.

vendredi 25 novembre 2011

Retour en images sur la journée "pesticides: on passe à l'action"

Le samedi 5 novembre avait lieu à Quetigny une journée consacrée à l'information sur les pesticides, "pesticides: on passe à l'action". Une table ronde avait lieu le matin avec un panel varié d'intervenants:

Trois questions leurs étaient posées:
- Pourquoi êtes-vous venu témoigner aujourd'hui?
- Selon vous, comment peut-on se passer des pesticides?
- Quelles difficultées rencontrez vous dans votre expérience au quotidien?
Les intervenants sont:
Daphné LELAY (Chef de projet régional Ecophyto à la DRAAF)
Lionel RAYNARD (Directeur de l’exploitation de l’EPLEFPA Olivier de Serres)
Frédéric AUGIER (Chargé d'études Environnement de la FREDON Bourgogne)
Odile LEGROS-HEMELSDAEL (Jardiniers de France)
Marie-Josée VOIRIN (Jardiniers de Quetigny)
André LEFEBVRE (Elu au Conseil régional de Bourgogne)
Jean-Patrick MASSON (Vice-président du Grand Dijon)
Jean-Marie VALLET (Adjoint au Maire de Quetigny)
Gérard CLEMENCIN (Adjoint au Maire de Bellefond)
Marie-Françoise PETEL (Maire de Fenay)

Après le bon repas du midi, préparé par les faucheurs volontaires, et dont les bénéfices sont allés au soutien de ces derniers pour leurs divers procès, monsieur Gilles-Eric Séralini, chercheur en biologie moléculaire et président du conseil scientifique du CRIIGEN a donné une longue conférence sur les dangers des pesticides et le lobby sous-jacent.


Monsieur Séralini en a profité pour répondre à quelques questions de l'association Veille au Grain, association organisatrice de l'événement.

mardi 22 novembre 2011

Le prochain écolo-café portera sur les écoquartiers

Définition selon wikipedia: Un écoquartier est un quartier urbain qui s'inscrit dans un objectif de développement durable et de réduction de l'empreinte écologique, généralement associés à une implication des habitants.
Dijon a de nombreux projets d’écoquartiers (Heudelet26, Ecocité des Maraîchers, Hyacinthe-Vincent, Montmuzard, etc…). Certains ne sont qu’en projet alors que pour d’autres les travaux ont commencé.
Venez donner votre point de vue sur ces nouveaux quartiers. Un certain nombre de renseignements seront disponibles (transport, prix des logements, biodiversité, implication des habitants, etc…).

Le prochain écolo-café s'intéressera donc aux écoquartiers. Alors rendez-vous le 29 novembre à partir de 20h (ou avant pour parler d'autres sujets écologiques) à La Cave de l'Oncle Doc (9 rue de la Manutention à Dijon). Et sans plus attendre, puis pour continuer les échanges, rendez-vous sur le forum dijon-ecoquartiers.com.

jeudi 17 novembre 2011

Le Modem est mieux informé que les militants anti-nucléaires sur le transport des déchets nucléaires

"Le conseil municipal de Dijon a adopté jeudi soir le voeu relatif à la circulation des déchets nucléaires sur le territoire de la ville proposé par les élus EELV. Seuls les élus du Modem se sont abstenus."

video

L'intégralité du voeu est visible sur le site d'EELV de Côte d'Or. Le voeu original a été légèrement modifié par le maire de Dijon pour que ce voeu corresponde mieux aux prérogatives du conseil municipal de Dijon.
Un voeu qui aurait dû passer inaperçu. Mais, comme cela est déjà arrivé sur un autre sujet lié à l'écologie, des remarques étonnantes ont eu lieu. Monsieur Deseille, chef de file du Modem pour la région Bourgogne a contesté avec une grande énergie les deux premières propositions:

* qu’une information transparente soit donnée aux élus du conseil municipal de Dijon et aux dijonnais.
* qu’il soit fait communication aux élus dijonnais relative aux accidents graves ou d’avarie quels qu’ils soient, des moyens de prévention ainsi que les dispositifs de protection, voire d’évacuation, prévus dans ces cas ;

Son argument tient au document qu'il a trouvé sur le site du ministère de l'écologie, plus précisément du document intitulé "Le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT); guide à destination des élus locaux". Pour lui, tout est déjà transparent, nous sommes déjà tous au courant quand un train castor passe à Dijon, ainsi qu'un camion de déchets radioactifs. Bref, circulez, il n'y a rien à voir.
Monsieur Deseille croit bien naïvement que ce qui peut être écrit sur un document officiel est toujours appliqué. Pour lui, "si les gens ne sont pas au courant, c'est que les gens ne se mettent pas au courant" (sic)!! Des propos totalement hallucinants! Il faut savoir que régulièrement des trains castors passent par Dijon. De temps en temps, des militants anti-nucléaires le font savoir comme ils peuvent (souvent via la presse), mais ces militants ne sont pas au courant de tous les trains qui passent. C'était d'ailleurs une question des gendarmes qui ont auditionnés les curieux de mai 2011: "pourquoi ne faîtes vous pas des actions sur tous les trains nucléaires qui passent?" La réponse est toute simple: les militants anti-nucléaires ne sont pas au courant (pourtant ils cherchent l'information) !

A noter que dans le document d'information communal sur les risques majeurs de Dijon, dans la rubrique "nucléaire", il n'est pas fait mention de ces trains, ni de l'information envers la population; tandis que dans les documents de la préfecture il est fait mention de diffuser l'information, mais personne n'est au courant, excepté monsieur Deseille...

De deux choses l'une: soit le modem de Bourgogne est bien renseigné sur les convois de déchets radioactifs passant par Dijon et il garde bien soigneusement l'information pour lui (ce qui n'est pas sympa), soit le modem est incompétent sur le sujet...

mercredi 16 novembre 2011

Pour réduire les déchets, cuisinons!

La semaine européenne de la réduction des déchets va avoir lieu du 21 au 26 novembre. A cette occasion, de nombreuses animations auront lieu au Grand-Dijon.













Cette année, l'accent est mis sur le gaspillage alimentaire et les moyens pour lutter contre ce gaspillage, avec des films, des débats et autres ateliers pour sensibiliser les petits comme les grands. A noter l'initiative "atelier cuisine" où l'on pourra apprendre comment accommoder les restes de repas pour préparer un repas complet. Et ceci est bien sérieux car trop de personnes jettent à la poubelle des aliments encore comestibles avec pour résultats directs: production de déchets et gaspillage alimentaire. Des études démontrent ce gaspillage, tout comme le film "Dive!":

Le circuit idéal pour réduire les déchets, est d'acheter des aliments peu on non transformés (bio et local si possible), de les cuisiner et les manger entièrement, et de mettre les épluchures dans un composteur ou un lombricomposteur.

mardi 15 novembre 2011

Balade virtuelle dans Heudelet26

L'écoquartier Heudelet26 prend forme, puisqu'il est maintenant possible de s'y balader entre les immeubles, tout du moins virtuellement.
La maison de projet de ce futur quartier vient de mettre en place une borne informatique interactive. Trois petits films d'animation donnent un aperçu de ce que sera ce quartier. En voici un cours extrait:

video
Et plus impressionnant, cette borne permet de regarder sous tous les angles l'espace actuel et futur. Il suffit de toucher l'écran pour changer l'angle de vue, à la façon d'un jeu vidéo:

video
Ce nouveau système que propose la maison de projet permet de mieux visualiser ce que sera cet écoquartier et devrait être présent dans les autres écoquartiers par la suite.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur place ou sur le forum des écoquartiers dijonnais: dijon-ecoquartiers.com.

dimanche 13 novembre 2011

L'eau pour arroser les pelouses du tramway

Les 75% de la surface engazonnée des deux lignes de tram seront arrosées par un système ingénieux, sans utiliser d'eau potable. Les eaux perdues issues du drainage du parking de la Trémouille (parking situé en dessous du niveau du Suzon qui passe à proximité) ne seront plus mises à l'égout. Elles seront stockées dans les réservoirs Darcy (2300m3) et Montmuzard (3200m3) pour ensuite irriguer les deux lignes du tramway grâce aux kilomètre de tuyaux déjà implantés. (source: Dijon Mag n°240)













De l'eau qui était mise à l'égout et qui servira à arroser des pelouses, tout en utilisant un système de canalisations et de réservoirs existants, en voilà une bonne idée.

jeudi 10 novembre 2011

Mauvaise nouvelle, la banque Crédit Agricole vient d'ouvrir une nouvelle agence à Dijon

Dès 2007, l'ONG Les Amis de la Terre avait réalisé une étude sur l'impact écologique des banques.

Les Amis de la Terre avaient montré que la banque Crédit Agricole est impliquée dans des projets controversés, dont plusieurs mines comme la mine de Freeport, des armes à uranium appauvri, l'usine de pâte à papier de Botnia, des armes à sous-munitions, etc... Cette banque était donc naturellement classée dans les banques à éviter.

Sur le critère "émission de CO2", la banque Crédit Agricole est la plus mauvaise des banques, avec une émission de 1,07 kg par euro!
Alors, à chaque fois que cette banque ouvre une nouvelle agence, c'est un pas de plus vers un monde plus pollué! Et cette semaine, au début de l'avenue du drapeau à Dijon, une nouvelle agence vient d'ouvrir, à grand renfort d'écrans lumineux pour bien participer à la pollution lumineuse...

Et bien sur sans oublier son slogan du moment, "Le bon sens a de l'avenir", qui ne se conjugue pas du tout avec ce que propose cette banque aux particuliers: l'encouragement à acheter une voiture.
Pour en savoir plus sur le côté obscur des banques: secretsbancaires.fr.
Maintenant, avant d'aller voir cette banque, ou une autre, il est intéressant de prendre quelques renseignements sur le site financeresponsable.org, pour agir en citoyen responsable, et non plus "complice" des banques.

mardi 8 novembre 2011

Greencamp Dijon, échangeons sur les défis environnementaux

Le premier GreenCamp Dijon se déroulera samedi 19 novembre 2011 de 9h30 à 18h à Latitude21, maison de l’architecture et de l’environnement du Grand Dijon.

"Un GreenCamp : pour qui, pour quoi ?
Cet événement est basé sur le principe des barcamps : un événement informel, sans programme déterminé à l'avance, qui rassemble à l’origine les passionnés des nouvelles technologies, experts ou simples utilisateurs. Ce concept original de non-conférence improvisée séduit de plus en plus de publics et de curieux. C’est une expérience conviviale avant tout, innovante et interactive initiant des idées et collaborations très enrichissantes.

Technologies vertes, mais pas seulement.
Si les barcamps lient souvent leur thématique respective au Web et aux nouvelles technologies, le GreenCamp élargit le débat : en effet, le Green concerne à la fois des problématiques de consommations domestique et industrielle. Mieux manger, mieux gérer les déchets, agir dans un environnement rural et urbain, produire proprement, préserver la biodiversité tout en continuant d’innover, investir de manière responsable sont autant de sujets qui méritent d’être traités. Que vous soyez communicants, experts, étudiants chercheurs, ingénieurs, amateurs, étudiants, blogueurs, passionnés ou curieux, vous êtes les bienvenus.
Venez partager, interagir, expérimenter ou vous informer sur l’éco-attitude appliquée aux domaines qui nous entourent."

Le nombre de place étant limité, il est nécessaire de s'inscrire sur le site.

jeudi 3 novembre 2011

1er septembre 2012, la rue de la Liberté sera piétonne

Le site d'informations infos-dijon.com vient de mettre en ligne une interview de monsieur Gervais, le "monsieur Tram" de Dijon. Plusieurs chiffres et dates sont dévoilés, en voici quelques uns:
- L'inauguration de la première ligne de Tramway (Gare-Quetigny) se fera le 2 septembre 2012.
- L'inauguration de la deuxième ligne de Tramway aura lieu fin novembre ou début décembre 2012.
- Le premier arbre du Tramway sera planté le 17 novembre, pour ensuite être plantés au rythme de 60 par jour jusqu'à mars 2012.
- La rue de la Liberté sera piétonne à partir du 1er septembre 2012. (Deviendra-t-elle une "éco-rue"?)
L'article se termine sur des objectifs que se donne monsieur Gervais quand les travaux du Tram seront terminés: "arriver à une part de 10 % de vélos dans les déplacements qui se font en moins de 5 minutes, (...) changer 103 des bus actuels en bus hybrides", et mettre en place l'autopartage.

Il est clair que la mobilité dans Dijon va grandement évoluer dans les mois qui viennent; la voiture sera la seule perdante, mais peu de monde s'en plaindra.

mercredi 2 novembre 2011

Yannick Noah et l'écologie

Le chanteur Yannick Noah sera mercredi prochain au Zénith de Dijon. Ce chanteur fait parti de ceux qui utilisent la chanson pour faire passer des messages. En 2006, la chanson "Aux arbres citoyens" avait connu un certain succès.



Yannick Noah est-il un écolo convaincu ou a t il senti un "bon filon"? Réponse sur le site femina.fr: "Comment vous est venue votre conscience écologique ?
Yannick Noah : Mon investissement à ce niveau est venu grâce à mes enfants. Avant, je n’avais jamais pensé qu’il y avait une telle urgence. Jusqu’à ce que mes filles cadettes rentrent de l’école et évoquent le sujet. J’ai compris qu’elles parlaient de leur avenir à elles : je les ai écoutées, elles m’ont appris ce qu’elles savaient. Ca m’a touché. C’est à cette époque qu’Aux arbres citoyens a connu un certain succès, les choses ont fait boule de neige… Je n‘avais pas prévu ça, mais j’en prends la responsabilité. Sans donner de leçon. Même si j’essaie aussi de m’investir au quotidien. Les mentalités sont en train de changer, la mienne également : j’ai commandé une voiture électrique, on prend des douches à la maison…"

Pour en savoir beaucoup plus sur ce "père écolo-branché", lire l'article du site consoglobe.com.

Pour ceux et celles qui iront au Zénith mercredi prochain, pensez à y aller à pied, à vélo, en transport en commun, ou encore en co-voiturage.