jeudi 4 juin 2020

La ministre de la déforestation, Elisabeth Borne, est de passage à Dijon

Ce jeudi 4 juin, Elisabeth Borne, "ministre de la transition écologique" est à Dijon "pour revenir sur la place centrale accordée à la transition écologique par le Gouvernement dans le cadre de la reprise économique en cours". Un message qui cache une réalité, celle de favoriser la déforestation.


Balade chez Mulot-Petitjean, "une société ayant réalisé sa conversion écologique, au service de sa performance environnementale et économique", puis au lycée Gustave Eiffel, à la rencontre de stagiaires en formation aux métiers de maintenance des parcs éoliens.

Mais cette ministre cache son jeu. Selon Les Amis de la Terre France: "En contrepartie de 7 milliards d’euros de prêts, le gouvernement demande à Air France de s’engager à utiliser davantage de biocarburants comme l’a annoncé Elisabeth Borne, ce matin, sur Europe 1. Un plan de sauvetage qui pourrait ouvrir les vannes à huile de palme et entraîner une forte déforestation." Selon l'ONG, "le développement des biocarburants dans l’aviation n’est pas une idée nouvelle mais est au cœur de la stratégie des compagnies aériennes pour tenter de verdir les conséquences d’une croissance insoutenable du trafic aérien comme l’explique un article publié aujourd’hui sur le site de Canopée. En 2017, l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale a proposé de fixer des objectifs d’incorporation de biocarburants qui doivent couvrir 50% de la consommation de carburants à l’horizon 2050. L’utilisation croissante de biocarburants à base d’huile de palme et de soja, notamment dans le secteur de l’aviation, conduirait à la destruction de 7 millions d’hectares de forêts tropicales à l’horizon 2030."


Aucun commentaire: