jeudi 10 août 2017

Ce panneau publicitaire n'existe pas ! Selon Dijon Métropole...

Mercredi 2 août, des adhérents de l'association les Amis de la Terre Côte-d'Or ont une nouvelle fois sur-affiché des panneaux publicitaires dans les rues de Dijon. Cette fois, le message était plus troublant: "Ce panneau publicitaire n'existe pas ! Selon Dijon Métropole...". Du sur-affichage sur des panneaux qui n'existeraient pas !













L'explication se situe dans le projet de RLPi (Règlement Local de Publicité intercommunal) actuellement en débat, un débat en catimini puisque restreint aux maires de l'agglomération et quelques structures choisies, mais interdit aux associations environnementales intéressées.










Dans ce projet, en page 66 il est indiqué, à propos des panneaux publicitaires considérés comme mobilier urbain: "Le nombre et leur localisation étant parfaitement connus, leur recensement est inutile." Cela comprend les, environ, 600 panneaux publicitaires de la société Clear Channel. Depuis le tout début, ces panneaux publicitaires sont soigneusement ignorés. C'était déjà le cas dans l'audit de la société Cadre & Cité qui référençait 984 panneaux tandis qu'un audit citoyen en dénombrait plus de 1300 ! Lors d'une réunion publique, cette situation avait été évoquée; les responsables du Grand Dijon étaient restés sur leur position.

Bref, visiblement, les panneaux de la société Clear Channel, on n'en parle pas ! Chut !

jeudi 3 août 2017

Quetigny cherche un producteur bio

La mairie de Quetigny fait un appel à candidature qui n'est pas encore courant: la ville recherche un producteur bio ! Ca a le mérite d'être clair.













Un document de 4 pages décrit cet appel à candidature, en voici quelques éléments:
OBJECTIFS DE LA COMMUNE
• Développer l’autonomie alimentaire de la commune et de la métropole dijonnaise.
• Promouvoir l’agriculture biologique.
• Créer un nouvel emploi agricole.
• Valoriser un terrain communal.
• Contribuer à la relocalisation de l’économie.
• Développer l’éducation à l’environnement et au développement durable.
• Conforter Quetigny comme une ville pilote du développement durable.

UNE PRODUCTION ALIMENTAIRE LOCALE TOURNEE VERS LE BIO
* 2 exploitations agricoles sur les 6 ayant leur siège sur la commune sont en maraichage bio avec une vente directe
* Les jardins familiaux comptent 250 parcelles sur 6 hectares et développent un accompagnement au jardinage naturel.
* On peut estimer à près de 10% la part des foyers de Quetigny qui consomment des légumes bio ou cultivés selon la charte des jardins familiaux sur la commune.

LE PRINCIPE D’UNE VILLE NOURRICIERE :
Favoriser la production alimentaire sur son territoire et tendre vers l’autonomie alimentaire. Il s’agit de répondre à une demande forte des habitants et de lutter contre le changement climatique.













La ville de Quetigny s'engage clairement et sans langue de bois vers un avenir durable et écologique. Certains dirigeants de l'agglomération feraient bien de s'inspirer de cette initiative...

mercredi 2 août 2017

Jeûne-Action international DIJON-Valduc : 6 au 9 août 2017 - 4° édition

Du 6 au 9 août va avoir lieu un jeûne-action international pour protester contre l'arme nucléaire. La mobilisation se tiendra aussi à Dijon et devant le site de Valduc; avec un programme très dense:














L'ONU a enfin voté un Traité d'interdiction des armes nucléaires au mois de juillet 2017 ! Maintenant la France se doit de ratifier ce traité.

Complément d'information :
La FRANCE a signé le Traité de Non Prolifération (TNP), qui stipule l'objectif de l'élimination des armes nucléaires... mais la FRANCE modernise son arsenal ! Comment agir ? Le jeûne est une action non-violente, simple, efficace, qui permet à chacun d'agir très facilement, à son niveau. (Et en plus, c'est très bon à la santé !) Jeûneur d'un repas, d'un, deux ou trois jours, ou simplement venir avec nous pour soutenir cette action vitale, même si vous vous alimentez !

16.300 bombes nucléaires sont en service en 2015 dont 2.000 en état d'alerte. En état d'alerte signifie qu'elles peuvent être lancées en une quinzaine de minutes. Une frappe nucléaire peut ainsi être déclenchée, y compris par accident ou par erreur comme cela a failli se produire déjà de trop nombreuses fois ! Dénoncer, et arrêter cette insécurité nucléaire mondiale est une urgence.

lundi 31 juillet 2017

Panneaux publicitaires: la ville de Dijon gagne son procès contre Oxialive

Un article du Bien  Public du 28 juillet concernant un différent juridique entre la ville de Dijon et une société d'affichage publicitaire aurait pu passer inaperçu. Pourtant une s'agit d'une première en France, un procès qui peut bouleverser le paysage publicitaire national !

Dès 2013, l'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or a alerté les pouvoirs publics sur l'implantation de panneaux lumineux à caractère publicitaires, de véritables télévisions pour automobilistes. 

Il a donc fallu plusieurs années et beaucoup d'énergie à la ville de Dijon pour supprimer ces quelques panneaux, alors que via le RLPi (Règlement Local de Publicité intercommunal) qui est en cours de rédaction, ces panneaux auraient pu très facilement être supprimés, tout comme les 1500 autres de l'agglomération. Mais le projet actuel de RLPi est d'une très grande médiocrité puisqu'il risque de laisser de nombreux grands panneaux en place, et surtout refuse totalement la diminution des centaines de panneaux de Clear Channel ! Un beau scandale en perspective...

samedi 29 juillet 2017

La ville de Quetigny prend une part dans la coopérative Enercoop

Lors du conseil municipal du 27 juin 2017, le conseil municipal de Quetigny a décidé à l'unanimité de souscrite à la coopérative Enercoop. Enercoop est créée en 2005 à l'initiative de Greenpeace, Biocoop, le CLER, les Amis de la terre et de la Nef, dans le but d'accélérer la transition énergétique en France. Cette société a pour mission de promouvoir et de développer les énergies renouvelables, d'inciter à la maîtrise de la consommation d'énergie et de favoriser l'appropriation citoyenne de la question énergétique.













La ville de Quetigny a ainsi voté l'achat d'une part sociale pour un montant de 100€.

A noter que la ville de Quetigny se fournit déjà en électricité chez Enercoop pour alimenter La Colline et la mairie. Quelle sera la deuxième ville de l'agglomération à faire de même ?

mardi 11 juillet 2017

Avec les élèves de la Maladière et les Amis de la Terre, tout se transforme !

Communiqué des Amis de la Terre Côte-d'Or:
"Au début, il y a les Amis de la Terre Côte d’Or qui font écho à une opération nationale de recyclage de stylos. Et puis il y a les enseignants et les élèves de l’école de la Maladière qui relèvent le défi et collectent, sur plusieurs mois, tous leurs stylos usagés. Le résultat de ce partenariat : plus de 10 kgs de stylos récoltés. Ils seront ensuite recyclés et deviendront des bancs, des arrosoirs et autres objets en plastique."

"Sans cet effort collectif, ces stylos auraient terminé soit à la décharge soit incinérés. Et savez-vous combien de temps met le plastique pour se décomposer ? Vous pouvez le demander aux élèves de la Maladière qui ont, pour conclure cette opération recyclage, détaillé le cycle de vie d’un stylo. Ce cycle commence sous terre, avec du pétrole, des minéraux... que l’on transforme pour faire du plastique, du métal... qui pourront devenir stylos. Le cycle se termine soit par du recyclage, soit à la déchetterie où le plastique met environ 450 ans à se décomposer, soit encore à l’incinérateur (le cas à Dijon) pour produire des suies toxiques très dangereuses.
Le mardi 4 juillet, une adhérente des Amis de la Terre Côte-d’Or était présente à l’école de la Maladière pour informer les enfants, devant un monticule de plus de 40 kg de stylos usagés récupérés dans cette école, mais aussi provenant de l’Université de Bourgogne et ailleurs. Les élèves ont bien compris les enjeux et les conséquences de nos gestes quotidiens. Ils pourront ainsi faire les gestes et les choix nécessaires pour limiter leurs déchets.
Et vous ?"
"Si vous voulez participer avec nous à cette action de recyclage de stylos et/ou de sensibilisation, vous pouvez nous contacter à cotedor@amisdelaterre.org"

jeudi 22 juin 2017

Dijon protège et détruit le climat en même temps

Dijon vient de co-signer la tribune France Urbaine pour le climat ce 19 juin 2017 dans la presse nationale. Cette tribune appuie l’engagement de 54 villes de France en faveur des accords de Paris pour la défense du climat.
En même temps, la lettre d'information de la ville de Dijon met en avant l'augmentation de 15% pour le trafic global de l'aéroport Dijon Bourgogne par rapport à 2016 à la même période. Avec la conclusion: "Le tourisme d'affaires se porte particulièrement bien avec une hausse de 65%."
"La ville de Dijon, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco pour les climats de son vignoble, et référence écologique en France pour son plan climat énergie fait évidemment partie des signataires.
En co-signant cette tribune, François Rebsamen, Maire de Dijon Président de Dijon Métropole et ancien Ministre réaffirme l’engagement de la ville en faveur de la transition écologique. Alors que le retrait unilatéral des Etats-Unis de l’accord de Paris sonne comme un nouveau défi pour la planète, La ville de Dijon est fière de compter parmi les territoires qui poursuivront et renforceront quoi qu’il arrive la dynamique exceptionnelle issue de la COP 21."

Le déplacement en avion produit plus de CO2 au km que les autres moyens de transport. Développer ce petit aéroport c'est donc promouvoir le dérèglement climatique !

Protéger la planète pour mieux la détruire, voila une façon bien étrange d'envisager l'avenir. Mais bon, si le tourisme d'affaires se porte bien, alors continuez les bêtises messieurs les dirigeants...

lundi 19 juin 2017

Mémorandum de 11 associations et coopératives actives dans les énergies renouvelables en Bourgogne-Franche-Comte

"Se situant dans une attitude de co-construction d’une politique régionale, 11 associations et coopératives ont voulu apporter leurs réflexions et leurs propositions pour une politique régionale réussie au travers d’un mémorandum introduit par onze préconisations majeures."
"La Transition Energétique est aujourd’hui un impératif pour tous les pays et des régions du monde. C’est une fantastique opportunité pour redonner du sens à notre avenir et des perspectives optimistes à la population.
La transition énergétique est une des priorités de la Région Bourgogne-Franche-Comté, laquelle projette d’être « à énergie positive » en 2050. C’est un objectif très ambitieux. Dans ce cadre, la Région définit durant l’année 2017, sa politique en matière de développement des énergies renouvelables.
Les associations et coopératives agissant dans le domaine des énergies renouvelables sont proches des situations de terrain. Motivées pour réussir la transition énergétique, elles sont engagées dans des actions concrètes, aux côté des collectivités, des entreprises et des citoyens.
Le développement des énergies renouvelables nécessite un cadre européen, national et régional favorable. Mais c’est aux acteurs de terrain de jouer pour transformer des objectifs en réalités, permettre aux territoires et à leurs habitants de tirer parti de la production d’énergie sur leurs territoires et créer de nouvelles activités et de nouveaux emplois, tout en contribuant aux politiques de lutte contre le dérèglement climatique.
Collectivités territoriales, entreprises, artisans, agriculteurs, filières et secteurs industriels, établissements de formation, etc., chacun doit être invité à devenir à « énergie positive » en consommant moins et en produisant local et renouvelable.
Encourager et soutenir la diffusion de l’information et du conseil, favoriser les initiatives de ces acteurs et leur mise en réseau, la convergence de leurs actions, la formation de communautés citoyennes autour de projets dont les parties prenantes sont fières. C’est là que résident les solutions.
Se situant dans une attitude de co-construction d’une politique régionale, les associations et coopératives ont voulu apporter leurs réflexions et leurs propositions pour une politique régionale réussie au travers d’un mémorandum introduit par onze préconisations majeures."













Ci-dessus, en résumé,  les 11 préconisations pour les Energies Renouvelables des 11 associations et coopératives actives dans les énergies renouvelables en Bourgogne-Franche-Comte. (télécharger le dossier complet).

mercredi 14 juin 2017

La nuit de l'Agro-écologie: "Agriculture et environnement, quel avenir en commun ?"

"Jeudi 22 juin, dans le cadre de la 2ème Nuit de l’Agro-écologie, le Centre de recherche Inra de Bourgogne-Franche-Comté, AgroSup Dijon et AgrOnov organisent un café-rencontre intitulé « Agriculture et Environnement, quel avenir en commun ? », au Jardin des Sciences de Dijon. Citoyens, agriculteurs, chercheurs, entrepreneurs et représentants du monde associatif échangeront leurs visions de l’Agro-écologie."

"Réfléchir à des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement, produire une alimentation saine, soutenir les agriculteurs dans leur activité, consommer autrement : tels seront les grands thèmes abordés lors de cette rencontre entre les citoyens et le monde de l’agriculture. La Nuit de l’Agro-écologie est un temps propice à la réflexion et au débat !

En plus des contributions d’agriculteurs, d’associations et de start-ups investis dans le mouvement agro-écologique, le débat s’enrichira des regards d’intervenants scientifiques tels que : Stéphane Cordeau (INRA, spécialiste de l’agronomie), Manuel Blouin, (AgroSup Dijon, spécialiste de l'écologie), Sylvie Mugnier (AgroSup Dijon, spécialiste de la zootechnie), Elsa Martin (INRA, spécialiste de l'économie)."
(source: INRA)
En 2010, un rapport du Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter, montrait que l'Agro-écologie pouvait être une solution d'avenir pour l'alimentation des humains.
Définition de l'agro-écologie: "L’agroécologie est à la fois une science et un ensemble de pratiques. Elle résulte de la fusion de deux disciplines scientifiques, l’agronomie et l’écologie. En tant que science, l’agroécologie est l’«application de la science écologique à l’étude, à la conception et à la gestion d’agroécosystèmes durables»16. En tant qu’ensemble de pratiques agricoles, l’agroécologie recherche des moyens d’améliorer les systèmes agricoles en imitant les processus naturels, créant ainsi des interactions et synergies biologiques bénéfiques entre les composantes de l’agroécosystème. Elle permet d’obtenir les conditions les plus favorables pour la croissance des végétaux, notamment en gérant la matière organique et en augmentant l’activité biotique du sol. Les principes fondamentaux de l’agroécologie sont notamment les suivants: le recyclage des éléments nutritifs et de l’énergie sur place plutôt que l’introduction d’intrants extérieurs; l’intégration des cultures et du bétail; la diversification des espèces et des ressources génétiques des agroécosystèmes dans l’espace et le temps; et l’accent mis sur les interactions et la productivité à l’échelle de l’ensemble du système agricole plutôt que sur des variétés individuelles. L’agroécologie utilise une forte intensité de connaissances et elle repose sur des techniques qui ne sont pas fournies du sommet à la base mais mises au point à partir des connaissances et de l’expérience des agriculteurs."

mardi 6 juin 2017

La plaquette "Linky" de Enedis transformée en plaquette d'informations

Tout le monde est au courant, ou presque, que Enedis cherche à tout prix à imposer son compteur faussement intelligent Linky. Un dijonnais a repris la plaquette de désinformations d'Enedis pour la transformer en plaquette d'informations.













Un joli résultat qui synthétise les mensonges, non-dits et arnaques de ce compteur. Toutes les données de cette maquette ré-écrite est basée sur les sources ci-dessous:

Selon le collectif Stop Linky 21, toutes les personnes du Grand Dijon ont le droit de refuser ce compteur, il n'est pas obligatoire ! En cas de problème ou pour toute information en Côte-d'Or, contactez le collectif: coll-stoplinky21@riseup.net