samedi 15 décembre 2018

Le Collectif Glyphosate 21 lance les premières sessions d'analyse en janvier à Dijon !

Le glyphosate est une molécule de synthèse créée par l’homme et impossible à trouver naturellement dans l’environnement. C'est l'un des composants actifs de la plupart des pesticides dont le RoundUp.

On pisse du glyphosate.
Dans la France entière, des dizaines de citoyens ont réalisé des analyses d’urine à la recherche de traces de glyphosate. Pour prouver que nous consommons des pesticides tous les jours. 100% des analyses ont été positives. Nous avons tous des pesticides dans le corps. Les taux moyens obtenus sont de 3 à 33 fois supérieurs aux taux autorisés dans l'eau.
Le Collectif Glyphosate 21 vous propose de participer à cette campagne nationale d'analyse d'urine.
Ces milliers d’analyses permettront, à ceux qui le souhaitent, de porter plainte contre les fabricants et les décideurs qui autorisent ces pesticides. Et demander l'interdiction de la commercialisation de ces produits toxiques, garantir le choix de son alimentation et le respect du vivant.
Soyez acteur d’une action juridique sans précédent ! Réclamez votre taux de glyphosate !

Quelques informations pratiques
- Le prélèvement se fait le matin entre 6h et 9h, à jeun strict,
- Le coût de l'analyse seule est de 85€ ou 135€ max avec la plainte,
- Mise en place d'un pot commun pour que tout le monde puisse participer, - Les résultats sont communiqués environ un mois plus tard,
- Les première analyses à Dijon auront lieu les 12 et 16 janvier 2019.
Pour toute information complémentaire, recevoir la fiche d'inscription... il vous suffit d'envoyer un mail à campagneglypho21@gmail.com.

Déjà des dizaines de personnes inscrites dès la soirée d'informations ! Envie de savoir si vous aussi vous êtes contaminés ? Inscrivez-vous. La page facebook

mercredi 12 décembre 2018

"La réserve Bio", une épicerie itinérante, zéro déchet et bio

A Dijon et alentours, le petit camion de "La Réserve Bio" propose plus de 150 références de produits alimentaires tous bio, de produits cosmétiques et d'hygiène, de produits d'entretien et autres accessoires zéro déchet.
Le tout vendu en vrac de façon à tendre vers le zéro déchet. Il faut juste penser à venir avec ses sacs et autres boîtes.










Une belle initiative à découvrir dans les environs de Dijon, mais aussi à Dijon sur le marché du port du canal le mercredi matin, ainsi que le 1er dimanche matin du mois place des Cordeliers.

dimanche 9 décembre 2018

La ville de Quetigny soutien l'achat d'un vélo cargo pour ses habitants

"La Ville de Quetigny, dans le cadre de son Agenda 21, souhaite aider les habitants à utiliser le vélo pour leurs déplacements quotidiens.
Afin d’inciter à l’usage du vélo pour les déplacements quotidiens et ainsi réduire le kilométrage des déplacements effectués en voiture et les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi d’améliorer la qualité de l’air et la santé des habitants et de réduire les nuisances sonores en ville, la Ville de Quetigny subventionne l’achat de vélos-cargo ou familiaux. "

Les aides financières accordées s’élèvent au maximum à 25 % du prix d’achat TTC du vélo cargo ou familial, dans la limite d’une subvention de 250 €














Tous les détails de cette subvention sont mentionnés dans une convention, dont voici un extrait:
Article 2 : Nombre et modèle du vélo cargo ou familial
Le bénéficiaire ne peut solliciter l’octroi d’une subvention que pour l’achat d’un seul vélo cargo ou familial. Le vélo peut être neuf ou d’occasion revendu par un professionnel inscrit au registre du commerce ou par un atelier associatif d’autoréparation, sous réserve de l’avis favorable de la Ville de Quetigny. Il doit être conforme à la réglementation en vigueur.
Sont concernés les vélos équipés de systèmes spécifiques qui permettent de transporter aussi bien des enfants que des courses ou du matériel. Ce groupe de vélos comprend les :
• biporteurs : vélos à deux roues équipés d’une malle ou d’une plateforme à l’avant ou à l’arrière.
Il peut s’agir également d’un système de châssis pendulaire qui se fixe à la place de la roue arrière d’un vélo classique permettant de le transformer en biporteur.
Convention relative à l’attribution d’une subvention pour l’acquisition d’un vélo cargo ou familial au profit des habitants de Quetigny - Page 1
• triporteurs : vélos à trois roues équipés d’une malle ou d’une plateforme l’avant ou à l’arrière. Il peut s’agir également d’un système de châssis pendulaire à deux roues qui se fixe à la place de la roue d’un vélo classique permettant de le transformer en triporteur.
• tandems parent-enfant ou vélos pour personnes en situation de handicap.
Ces vélos permettent de transporter des enfants ou de lourdes charges et offrent une solution alternative pertinente à l’achat d’une voiture particulière ou d’une camionnette. De plus, ce mode de déplacement familial permet également de sensibiliser les enfants, dès leur plus jeune âge, aux bienfaits de la pratique du vélo pour se déplacer au quotidien.
Les vélos cargo tel que décrit ci-dessus peuvent bénéficier d’une assistance électrique. Les autres vélos à assistance électrique ne sont pas concernés par la subvention.

jeudi 6 décembre 2018

L'avenir, c'est SANS la Société Générale !

La banque Société Générale s'affiche actuellement dans les rues de Dijon. "L'avenir, c'est défaire et refaire le monde", ou "L'avenir, c'est vous qui l'emmenez plus loin". Mais qui sait qu'en réalité, avec la Société Générale, c'est le climat qui chauffe ? Et oui, cette banque est une des plus polluantes du monde !

Les élus de Dijon Métropole ont voulu garder les panneaux publicitaires. Maintenant, qu'ils assument d'être complice, même indirectement, du réchauffement climatique ! En acceptant ces panneaux, ils acceptent de facto les publicités qui s'y affichent, comme celles de la Société Générale.













Et la Société Générale a financé à hauteur de 1025 millions d'euros 3 entreprises européennes impliquées dans les centrales à charbon, ceci depuis la COP21 ! (source: COP21+3, les banques françaises toujours au charbon).













La Société Générale est aussi impliquée dans le gaz de schiste en Amérique du Nord: "Société Générale appuie actuellement le développement d’un complexe d’exportation de gaz de schiste de 20 mil- liards de dollars au Texas : le terminal Rio Grande LNG et le double gazoduc Rio Bravo Pipeline. Archétype du projet inutile et controversé que les banques doivent refuser de soutenir, il présente des risques irréversibles pour le climat et pour les communautés et écosystèmes riverains. Dès les premières étapes de sa planification, Rio Grande LNG s’avère ainsi non conforme aux Principes de l’Équateur dont Société Générale est pourtant signataire. BNP Paribas a montré l’exemple, mettant fin par sa nouvelle politique à ses sou- tiens au projet Texas LNG. Société Générale doit en faire de même. Une mobilisation internationale est en marche et s’intensifie pour demander le retrait de Société Générale de Rio Grande LNG." (source: "Plein gaz sur les fossiles" de l'association Les Amis de la Terre France).

Que faire ? En attendant que les élus suppriment les panneaux publicitaires (il sera plus rapide de changer d'élus...), le mieux est de rejoindre la banque la plus éthique: La Nef, banque la mieux notée selon le guide "Choisis ta banque".

vendredi 30 novembre 2018

Récupération des stylos usagés dans les bibliothèques municipales de Dijon

Les Bibliothèques municipales et la ludothèque de Dijon et les Les Amis de la Terre Côte d'Or vous proposent de récupérer vos stylos et outils d'écriture usagés. Plutôt que de jeter vos vieux stylos à la poubelle, apportez-les dans la bibliothèque la plus proche de chez vous !
Quoi déposer ?
Stylos, marqueurs, surligneurs, feutres, effaceurs...

Où les déposer ?
Dans les boites « roses » mises à disposition dans chacune des bibliothèques
Une question ? Adressez-vous à vos bibliothécaires

L'ensemble des lieux de collecte est disponible sur le site www.recupstylos21.org

mardi 27 novembre 2018

Le sapin de Noël le plus écolo ?

Noël arrive et l'éternelle question de l'impact environnemental du sapin de Noël vient avec (sans parler des cadeaux...). Artificiel ou naturel ? Et pour le naturel, lequel prendre ? Une entreprise du Morvan aide dans ce choix: sapin bio, emballage compostable, livraison locale à vélo.

Sapin naturel ou artificiel ? Epicea ou Nordmann ? Sapin en pot ou coupé ? Le replanter ou le recycler ? Retrouvez tous les conseils pour choisir un vrai sapin de Noël écolo dans un article de consoglobe.com.
Et maintenant, en plus de l'Ariège, une seconde entreprise française, celle-ci située dans le Morvan, propose des sapins bio, c'est à dire sans intrants chimiques. A savoir aussi qu'habituellement les plantations de sapins sont désherbées avec du Round'Up ! Donc il est quasiment certains que le sapin que touchent les enfants pour trouver leurs cadeaux portent aussi du glyphosate! Et hop, un cancer comme cadeau de Noël...
En plus d'un désherbage mécanique et par tondeuse, l'entreprise SapinBio emballe ses sapins dans un filet en coton compostable, et non plus en nylon (matière plastique). Petite cerise sur le gâteau des dijonnais, SapinBio fait un partenariat avec un service de livraison à domicile à vélo. Pas besoin de voiture en ville ! Sur l'ensemble du procédé, qui dit mieux ? Peut-être le sapin fabriqué soit même.

dimanche 25 novembre 2018

Deux sénateurs de Côte-d'Or sont responsables de l'interdiction de vente de semences libres ou paysannes

Alors que la loi Egalim avait autorisé la vente de semences libres ou paysannes, le Conseil Constitutionnel a purement et simplement annulé cette autorisation avec d’autres articles de la loi au prétexte qu’ils sont « anticonstitutionnels ». Le sénateur Alain Houpert et la sénatrice Anne-Catherine Loisier font parti des sénateurs qui ont saisi le conseil constitutionnel pour retirer 23 des 98 articles de la loi Egalim.
L'article n°78 autorisait la “cession à titre onéreux de variétés de semences relevant du domaine public destinées aux utilisateurs non professionnels ne visant pas une exploitation commerciale”. En plus de l’article 78, des avancées majeures ont ainsi été perdues comme l’article 86 sur l’intégration de la biodiversité et de la préservation des sols à l’enseignement agricole, et l’article 43 sur l’étiquetage des miels composés de mélanges ou l’article 56 sur la représentation des associations de protection de l’environnement dans les comités nationaux de l’Institut national de l’origine et de la qualité. L'article 49 prévoyait lui la remise au Parlement d'un rapport du Gouvernement sur la déforestation importée et assigne à l'État l'objectif de ne pas acheter de produits ayant contribué à la déforestation. Tous ces articles ont été supprimés !
Dans son rapport "Les sages sous influences ?" l'association Les Amis de la Terre France a démontré que le Conseil Constitutionnel est loin d'être transparent ...

Mais pourquoi donc le sénateur Alain Houpert et la sénatrice Anne-Catherine Loisier choissent-ils une fois de plus de se mobiliser contre la défense de la nature ? Des personnages bien étranges...

jeudi 22 novembre 2018

"Black Friday", le label des entreprises polluantes

Alors que les entreprises mettent en avant leurs labels plus ou moins écolo, comment reconnaître une entreprise polluante ? Et bien maintenant c'est simple, c'est une entreprise qui participe au "Black Friday".
Le "Black Friday" est une mode venue des Etats Unis dont l'unique but est de pousser à la sur-consommation par le seul message "c'est moins cher, alors achetez !". Alors que l'extraction des matières premières pollue, qu'il y en a de moins en moins, que la consommation d'objets favorise la consommation de pétrole et donc soutient les émissions de carbone, et que finalement ces objets finissent irrémédiablement en déchets, il y a des entreprises qui se moquent éperdument de ces faits. Des entreprises qui ne semblent pas avoir entendu parler de réchauffement climatique. Bref, des entreprises que l'on peut qualifier de criminelles ! Oui, criminelles ! Car le Black Friday n'incite pas à acheter par nécessité, mais juste acheter parce que c'est moins cher; tant pis si on n'en n'a pas besoin.

De ce fait, il est possible de considérer le "Black Friday" comme un bon label de référence pour désigner des entreprises polluantes !

"Alors que le phénomène s’installe progressivement en France, la contre-attaque s’organise. Pour la deuxième année, le Green Friday entend faire basculer cette journée de surconsommation du coté « vert » de la Force. Un événement citoyen en faveur de la consommation responsable, crée en 2017 par les réseau d’entreprises d’économie sociale et solidaires ENVIE et avec le soutien de la Ville de Paris. Concrètement, à cette occasion, les entreprises et marques partenaires comme Altermundi, DreamAct, Emmaüs Alternatives ou Ethiquable ne proposeront pas de réductions sur leurs produits. Elles s’engagent en revanche à reverser 15% de leur chiffre d’affaires de la journée au profit d’associations engagées pour une consommation responsable telle que HOP, Zéro Waste, etc…" D'autres actions anti-Black Friday existent. (source: positivr.fr)

lundi 19 novembre 2018

Ramassage CleanWalker à Dijon

Le rendez-vous est donné: samedi 1er décembre à 15h au rond-point Edmond de Michelet à Dijon pour un nettoyage citoyen ! 80% des déchets des Océans viennent de la Terre, ce serait pas mal si l'on ne devenaient pas fournisseurs officiels de la pollution marine...
"Si possible, venez avec des gants, et des sacs poubelles :-) Autrement, on pourra en fournir ! D'ailleurs, venez aussi avec vos enfants, votre famille, vos copains, on ne sera jamais de trop !

Ensuite, prenez de quoi déjeuner dans votre sac, on enchaîne directement avec un "pic-nic" Zéro Déchet , parce que ramasser des déchets, c'est bien, mais ne pas en générer, c'est mieux ! :D

Vous pourrez nous poser toutes vos questions sur la réduction des déchets, et on essaiera de vous donner pleins d'astuces sur cette page pour vous aider à réduire vos déchets.

Filmer vous sur vos réseaux sociaux avec le #cleanwalker, afin de faire que se mouvement touche le plus de monde possible autour de vous, car vous êtes les acteurs de ce changement.

Pour rappel, l’objectif du mouvement "CleanWalker" est de fédérer toutes les énergies autour d’un projet universel et, générer une prise de conscience globale sur la problématique des déchets sauvages. Mais il faudra bien plus que cet événement planétaire pour nettoyer la planète. Nous devons continuer à agir chaque jour pour limiter notre production de déchets, tout en continuant à nettoyer ceux que nous croisons sur notre route. #cleanwalker"

lundi 12 novembre 2018

Conférence - débat "climat: comment réagir en tant que consommateurs et citoyens ?"

"Climat, tout se joue dans les prochaines années. Le rapport spécial du groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) conclut que l'objectif est tenable à condition de transformer radicalement et vite nos systèmes de production et nos modes de consommation."

Cette conférence - débat est une soirée idéale pour celles et ceux qui souhaitent agir au quotidien, sans attendre que les responsables politiques agissent...