mercredi 19 juin 2019

Marche climat « Entre Chaux et Bouilland », Naturellement

"Les marches pour le climat se multiplient dans les grandes villes. Pourtant l’urgence climatique n’est toujours pas décrétée. Il faut donc continuer à dénoncer cette inertie généralisée qui nous amène à vivre avec un climat de plus en plus chaud.
De plus en plus chaud, c’est presque bouillant.
Et dans les Hautes Côtes au-dessus de Nuits Saint Georges, se trouvent 2 villages au nom prédestiné : Chaux et Bouilland.

Alors nous, militants des Amis de la Terre Cote d’Or (association de protection de l'environnement indépendante de tout pouvoir politique ou religieux), préférant marcher sur un bon sentier plutôt que sur le bitume, organisons une marche de mobilisation le 29 Juin entre ces 2 villages.
Nous pourrons profiter tous ensemble de la nature superbe et de ces paysages qui menacent de disparaitre.

Info pratiques :
Départ de la marche à 9 h30-9h45 du parking à l’ouest de Marey-les-Fussey (environ à 3 km, fléchage)
Co-voiturage à la gare de Nuits Saint Georges à partir de 8 h 45
Train Dijon 8h50 Nuits Saint Georges à 9h07
Circuit d’environ 15 km avec 400 m de dénivelé (un peu sportif)
Apporter son pique-nique (zéro déchet) pour la pause à mi-parcours (pas trop d’ombre)
Prévoir bonnes chaussures, chapeau, eau en quantité suffisante et bien sûr slogans mobilisateurs.
Inscription souhaitée, avant le 20 Juin, en envoyant mail avec noms, nombre de participants et si besoin de covoiturage (à partir de Nuits Saint Georges) à cotedor@amisdelaterre.org"

mardi 18 juin 2019

Une fête à la micro-ferme de Corcelles-les-Monts


"La Pelle Festival, c’est le rendez-vous du Cercle Laïque Dijonnais qui mêle à la fois la nature, la musique, la fête, l’astronomie, la culture, et le local !


La Pelle Festival, c’est un festival pluridisciplinaire qui accueille le samedi soir des groupes musicaux pour une série de concerts à la programmation variée et le dimanche, des animations et ateliers artistiques, culturels, scientifiques, assurés par les adhérents et les partenaires du Cercle Laïque Dijonnais.
La Pelle Festival, c’est un lieu d’expérimentations : le site de Corcelles-Les-Monts, qui héberge la micro-ferme urbaine du Cercle Laïque Dijonnais, est un lieu vivant et ludique de rencontres, de pratiques, de culture et d’idées sur l’éducation à l’écologie et au développement durable. Tout au long de l’année, groupes, individuels et structures viennent tester, découvrir, apprendre autour d’activités, de formations ou de chantiers participatifs en lien avec la nature et l’environnement. En 2019, un verger, une mare pédagogique et des ruches ont rejoint le jardin permacole.


La Pelle Festival, c’est un festival locavore & zéro déchets : la boisson et les matières premières proviennent de producteurs locaux et tout est préparé maison, y compris les frites. La vaisselle est réutilisable et le programme des deux jours est affiché sur de grands panneaux, aux endroits stratégiques du site.


Mais au fait, le Cercle Laïque, c’est quoi ?
Le Cercle Laïque Dijonnais est une association d’Éducation Populaire fondée en 1903. Dynamique, reconnue d’utilité publique, devenue en 2018 structure de quartier centre-ville, elle porte les valeurs de la laïcité, du faire et du vivre ensemble.
Près de 800 adhérents pratiquent des activités culturelles et de loisirs (danse, musique, arts plastiques, gymnastique douce...), participent à des événements festifs et conviviaux dans et hors les murs (festival des Nuits d’Orient, Migrant’Scène, festival Danse avec (é)moi...), des projets collectifs, des temps de débat et de réflexion.
Les activités se déploient sur 3 lieux : les locaux historiques de la rue des Fleurs, le nouvel espace accueil rue de Tivoli et la micro-ferme urbaine de Corcelles-les-Monts."

vendredi 7 juin 2019

Création du réseau des AMAP de Bourgogne Franche-Comté

Une quinzaine d'AMAP existent dans l'agglomération dijonnaise, et plus de 90 en Bourgogne. Le projet de création d'un réseau régional d'AMAP pourrait être défini ainsi : "créer un système économique et social résilient par la promotion d’une agroécologie paysanne, par l’installation de paysans, avec comme prolongements possibles : la préparation, la transformation la conservation, la distribution des produits agricoles par de multiples petites coopératives, à l’image des fruitières du Doubs et du Jura. Toute une économie peut renaître autour de ces projets, en lien avec le renforcement des liens sociaux, de la solidarité, de la coopération à partir du centre névralgique que constitue le point de livraison des paniers en AMAP."

"Une AMAP est une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne ayant pour objectif d’aider à l’installation et de préserver les fermes à taille humaine, respectueuse de l’environnement et du bien-être animal, produisant localement une alimentation saine, accessible à tous.
Cela prend la forme d’un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une ferme, débouchant sur un partage de récolte et des livraisons régulières (le plus souvent hebdomadaire) composées des seuls produits issus de la ferme. L'AMAP se base sur un contrat solidaire, et des engagements réciproques des paysans et des consommateurs. Les consommateurs paient à l’avance la totalité de leur consommation sur une période définie, les paysans livrent les produits. Ce système fonctionne sur le dialogue, la confiance, la transparence et la responsabilité de chacun ; il représente une forme de circuit court de distribution.


Un engagement citoyen
Les citoyens ne peuvent laisser la responsabilité à leurs élus de trouver seuls des solutions.
Ainsi, nombre de personnes souhaitent prendre en main leur alimentation, leur santé, leur environnement. C’est pourquoi ils souhaitent agir directement et venir en soutien aux paysans qui partagent un même constat et un grand attachement à la préservation de notre environnement. Pour cela, nous souhaitons accompagner paysannes et paysans dans leur projet d’installation agricole et dans la pérennisation de leur activité en sécurisant économiquement leur ferme via l’engagement contractuel et le prépaiement des denrées alimentaires qu’ils produisent pendant l’année.

Ce projet vise, par la création d’un réseau des AMAP, à transformer sans violence un modèle économique qui a provoqué de graves déséquilibres. Ce que P. Viveret dénomme “la démesure” qui engendre maladies et mal être."

Ce samedi 22 juin 2019 marquera le début d'un grand mouvement, d'un réseau régional capable d'insuffler une énergie pour développer une agriculture et une alimentation locale et bio.

jeudi 6 juin 2019

Café-Citoyen MJC Chenôve : « Vers quelle(s) transition(s) ? »

"Les constats ne laissent que peu de place aux doutes : changement climatique, perte de biodiversité, fin du modèle économique basé sur la croissance infinie... Mais quand nous savons cela, que faisons-nous ? Venez échanger lors du café citoyen organisé à la MJC de Chenôve le mardi 25 juin 2019 à 20h."


C'est parce que la catastrophe constitue un destin détestable dont nous devons dire que nous ne voulons pas qu'il faut garder les yeux fixés sur elle, sans jamais la perdre de vue.
- Jean-Pierre Dupuy, Polytechnicien et ingénieur des mines, philosophe.

Ces derniers mois, une discipline sort de l'ombre et bouscule une certaines vision du monde et de l'écologie. Son nom, la « collapsologie », vient du verbe anglais to collapse (effondrer) et fait référence au devenir potentiel de la civilisation thermo-industrielle, c'est-à-dire la nôtre.

Le développement économique et social des deux cents dernières années est basé sur l'exploitation des ressources en charbon d'abord, en pétrole et en gaz ensuite. L'énergie rendue ainsi disponible a transformé les modes de production, et avec eux les rapports de l'Homme à son environnement.

Aujourd'hui nous connaissons, ou du moins nous imaginons, les conséquences d'un tel mode de développement : pollution, dérèglement climatique, perte de bio-diversité, crises économiques et sociales, crises humanitaires et climatiques, crises politiques...

Le mot d'ordre est donc à la « transition ». Mais une transition vers quoi ? Quelle est l'ampleur de la tâche ? Quelles pistes sont à explorer ? Quelles actions sont à mener ?

Venez en discuter lors du café-citoyen organisé à la MJC de Chenôve le 25 juin à partir de 20h. Entrée libre et gratuite

Contact : MJC Chenôve, 7 rue de Longvic, 21300 Chenôve
Tel : 03.80.52.18.64
Couriel : mjc@chenove.net"

jeudi 30 mai 2019

Une journée pour découvrir et échanger sur le thème du 0 déchet

Le samedi 22 juin 2019, le Conseil Départemental de la Côte-d'Or organise un événement « zéro déchet » 100 % Côte-d'Or. Une journée ouverte à tous pour découvrir et échanger sur le thème du 0 déchet avec de nombreux intervenants.

Dans le cadre du Printemps de l'environnement, le Conseil Départemental de la Côte-d'Or organise l'événement "En route vers le zéro déchet" le samedi 22 juin à Dijon, dans les Jardins du Département, de 10h à 19h.

Au programme :
Des rencontres avec des artisans, commerçants et associations de Côte-d'Or qui présenteront leurs produits et leur savoir-faire.
Des familles Côte-d'Oriennes ayant relevé le défi "familles 0 gaspi, 0 déchet" nous parleront de leur expérience, témoigneront sur leur mode de vie et confieront leurs trucs et astuces pour limiter leur empreinte environnementale au quotidien. Des gestes simples pour alléger sa poubelle et faire des économies.
Des ateliers de découverte seront organisés pour les plus manuels qui pourront fabriquer des tawashis.

L'événement est parrainé par la blogueuse Monica Da Silva, auteure du livre "Objectif zéro déchet" qui s'exprimera sur sa philosophie de vie par le biais de conférences à 14h et 17h. Pour des raisons logistiques, le nombre de places dans la salle de conférence est limité : il est obligatoire de s'inscrire à l'avance pour y participer.


Une journée riche en découvertes et en partage pour apprendre à consommer moins et mieux en réduisant ses déchets.

mercredi 29 mai 2019

Rassemblement et marché pirate contre le PLUi et ses écoquartiers de béton

Le PLUi (Plan Local d'Urbanisme intercommunal) est un document décrivant l'urbanisme local pour les prochaines années.  Une enquête publique est ouverte du 14 mai au 14 juin. Normalement un moment important pour s'exprimer sur le projet, mais tout le monde (ou presque) sait qu'à Dijon les enquêtes publiques ne servent à rien... Alors pour s'exprimer, le quartier libre des lentillères organise un rassemblement le 12 juin.

Le communiqué:
"Depuis le 14 mai, Dijon Métropole a mis en place une enquête publique visant à assurer l'information du public sur les documents constitutifs du PLUi-HD ainsi que de recueillir ses observations, suggestions et contre-propositions. Le PLUi est un texte qui dessine l'urbanisme de la ville de Dijon en terme d'habitats et de déplacements pour les 10 prochaines années…

Les habitant-e-s de Dijon et des communes limitrophes sont donc censé-e-s avoir leur mot à dire à propos de l'urbanisation de leur ville. Ainsi la « démocratie » semble respectée, le peuple croit avoir du pouvoir et les décideurs et dirigeants peuvent faire ce qu'ils veulent sans remords…

Pourquoi l'enquête publique est une mascarade ? L'expérience des Lentillères

En 2013 avait lieu une enquête préalable à la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) concernant le projet Ecocité Jardin des Maraîchers, soit la construction de 1500 logements en béton à la place des dernières terres agricoles de Dijon. C'est là même que nous cultivons et habitons depuis 9 ans.

Des habitant-e-s, usagèr-e-s, et soutiens du Quartier Libre des Lentillères ainsi que des associations avaient choisi d'y participer. Ce sont une quarantaine de contributions en bonne et due forme qui avaient été déposées dans le registre d'enquête, pointant l'absurdité du projet (transformer une zone agricole en zone à urbaniser quand la Mairie se targue de préserver les terres agricoles ?), dénonçant ses irrégularités techniques et les lacunes de l'étude d'impact environnemental... Une seule contribution émettait un avis favorable au projet de destruction de l'existant.

Résultat du commissaire enquêteur : « les observations ont été prises en compte, […] la comparaison des avantages et des inconvénients permet de constater que le bilan de l'ensemble du projet est largement positif et qu'il correspond à un caractère d'utilité publique. »

Avis favorable, donc, pour la destruction des terres et des expérimentations sociales et politiques qui se développent ici depuis 9 ans. Alors quid des contributions ?

Les exemples de ce genre sont nombreux partout en France. Le seul recours face à ce manque de prise en compte : attaquer la décision en justice, ce qui nécessite un énorme travail et des frais importants.

Le PLUi proposé actuellement par Dijon Métropole regorge de projets de bétonisation plus inutiles les uns que les autres. Et ce ne sont pas même des centaines de contributions à l'enquête publique qui changeraient la donne. Les intérêts des décideurs et de leurs amis les bétonneurs sont bien plus forts que quelques pages dans un registre officiel.

TOU-TE-S DEVANT LE GRAND DIJON MERCREDI 12 JUIN À 17H
POUR DÉNONCER L'HYPOCRISIE « DÉMOCRATIQUE »
CONTRE LE PLUI, SON ENQUÊTE PUBLIQUE ET LA DESTRUCTION DES TERRES

Le Quartier Libre des Lentillères viendra avec ses salades tout droit sorties du champ.
NOS SALADES SE MANGENT, LES LEURS SE GOBENT !

QUI SÈME LE PLUi RÉCOLTE LA TEMPÊTE !"


Le jardin des Lentillères est un espace de 6 hectares de bonne terres agricoles, les dernières terres agricoles intra-muros de Dijon. François Rebsamen et son équipe souhaite le détruire pour construire un écoquartier ! Cela se fera t il ? François Rebsamen déclarait le 28 mars 2014 que si il est avéré que le sol n'est pas pollué, il garderait les terres. Maintenant, avec les questions de réchauffement climatique, détruire cet espace serait criminel...

mercredi 22 mai 2019

Festival Scènes en vert

Le festival Scènes en vert 2ème édition aura lieu du 4 au 6 juin. "Dernier pari du Théâtre de l’Espoir, Scènes en Vert naît en janvier 2018 à Dijon. Par le canal de ce Festival, notre compagnie dijonnaise affiche nos convictions envers l’écologie, confortées cette année par notre création du texte de Catherine Zambon "Nous étions debout et nous ne le savions pas". Plaisir et réflexion avec les acteurs majeurs d’aujourd’hui est ainsi proposée au cours de conférences, débats, projections, spectacles, documentaires."













"Après une première édition hivernale en 2018, le Théâtre de l’Espoir inscrit son second festival, dans la Salle de l’Orangerie avec le soutien de la Ville de Dijon, en écho à la Journée internationale de l’environnement (5 juin 2019) et à la Semaine européenne du développement durable (29 mai au 4 juin 2019).













Un nouveau partenariat avec le Cinéma Devosge est mis en place pour la projection de deux films documentaires en présence de leurs réalisateurs.













L’esprit de notre Festival demeure le questionnement de notre monde actuel : quelles alternatives se présentent à une société de consommation contemporaine ? Sous quelles formes et par quels moyens ?"













Un festival à découvrir.

dimanche 19 mai 2019

Recherche de glyphosate dans les urines: 3ème session bientôt à Quetigny

Le collectif glyphosate21, composé de l'Association vigilance OGM21, Les Amis de la Terre Côte-d'Or, Nature & Progrès, Graines de Noé, ATTAC21, Quetigny environnement et 8 personnes impliquées en leur nom propre, propose bientôt une nouvelle session de dépistage de glyphosate dans les urines.
"J’ai des pesticides dans mes urines... Et toi ? Campagne nationale d'analyse de recherche de glyphosate
Le glyphosate est une molécule créée par l’homme et impossible à trouver naturellement dans l’environnement. C'est l'un des composants actifs du RoundUp par exemple. Dans toute la France, plus de 1600 citoyens ont réalisé des analyses d’urine à la recherche de traces de glyphosate, preuve de notre consommation quotidienne de pesticides. 100% des analyses sont positives. Ces milliers d’analyses permettront à ceux qui le souhaitent de porter plainte contre les fabricants et les décideurs qui autorisent ces pesticides. La demande d'ouverture d'un procès national au tribunal du pôle santé de Paris plaidera pour l'interdiction de ces produits toxiques. Les plaintes sont individuelles mais portées collectivement.
Participez à cette action citoyenne et juridique, analysez votre taux de glyphosate !


Quelques informations pratiques
- La prochaine session d'analyses aura lieu le 15 juin à Quetigny
- Le coût de l'analyse est de 135€ (analyse 85€ et 50€ frais d'huissiers et de justice)
- Le prélèvement se fait le matin entre 6h et 9h, à jeun strict

Pour vous inscrire, avoir des informations: campagneglypho21@gmail.com 

mercredi 15 mai 2019

Je mange donc je vote

Les élections européennes vont avoir lieu le 26 mai. Des élections lointaines en apparences, mais qui ont un impact important localement, notamment sur l'aspect agricole et alimentaire. C'est sur ce point que l'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or incite à aller voter. Des vidéos témoignages, une mobilisation sur le marché de Dijon le 18 mai, des visites de fermes le 25 mai, et un comparatif des programmes. Tout y est pour avoir envie d'aller voter !

"L’agriculture et l’alimentation sont des enjeux essentiels pour nos sociétés Quel type d’agriculture voulons-nous voir se développer ? Une agriculture à taille humaine, diversifiée et respectueuse de l’environnement ? Ou une agriculture intensive et dopée aux pesticides ? L’Europe contribue largement au financement de l’agriculture française via l’argent de la Politique Agricole Commune. Il est important de nous mobiliser et voter le 26 mai !"

"Nous, les Amis de la Terre Côte d’Or, proposons 4 moyens de mieux comprendre les enjeux des élections européennes en matière d’agriculture et d’alimentation :
- une série de 5 vidéos-portraits de paysans locaux et européens,
- un comparatif des programmes politiques sur l’agriculture et alimentation,
- une rencontre sous les halles de Dijon le 18 mai,
- une invitation à partager le quotidien de 4 acteurs locaux et européens le 25 mai"

* 5 vidéos-portraits de paysans locaux et européens
Nous sommes allés rencontrer et donner la parole en vidéos aux premiers concernés, les paysans.


Episode 1 - La Ferme de Bâlon, écologique et pédagogique


Episode 2 - Biquettes & Cie à Aubaine


Episode 3 - GFA "Champs Libres" de Mâlain


Episode 4 -  GAEC Henriot à Villebichot



Episode 5 - Alain et David, vignerons en biodynamie

* On se mobilise le 18 mai
Retrouvez nous sous les halles de Dijon pour discuter de l’impact de l’Europe sur l’agriculture et l’alimentation. Ce qui est bien, ce qui l’est moins, et voir comment améliorer cela localement tous ensemble. Le tout avec la musique et l’ambiance des Dukes. :-)

* 25 mai, 4 acteurs locaux et européens nous invitent à partager leur quotidien
Localement, venez partager le quotidien de 4 acteurs et découvrir leurs engagements et leurs attentes envers l’Union Européenne pour une agriculture paysanne et une alimentation durable.













(événement facebook du 25 mai)

* Agriculture et alimentation : que nous promettent les candidats ?
34 partis se présentent en France ! Pour essayer d’y voir plus clair, Les Amis de la Terre Côte-d’Or ont pointé dans les programmes politiques les propositions en matière d’agriculture et d’alimentation. C’est en respectant la nature et les hommes qu’elles constitueront le socle d’une société soutenable et durable.



Après tout ça, ne pas aller voter, c'est se moquer de ce que l'on mange.

vendredi 10 mai 2019

Formations à l'autonomie énergétique: solaire thermique et photovoltaïque

Après Lorient puis Le Fieu (33) les formations AEZEO arrivent aujourd'hui en Côte d'Or (au cercle laïque dijonnais) pour diffuser la résilience et l’autonomie énergétique.
Du 11 au 14 juin: Atelier de fabrication de chauffe-eau solaires
Chauffez l'eau de votre douche et même de votre plancher chauffant grâce à l'énergie gratuite du Soleil !
Du 30 juillet au 2 août: Formation photovoltaïque: dimensionnement et auto-installation
Devenir autonome et réduire sa facture d'électricité c'est facile !

Aezeo:
Centre de formation spécialisé dans les énergies renouvelables depuis 2010, nous proposons aux particuliers et aux professionnels des formations à l’autonomie énergétique dans le bâtiment.



L’Autonomie énergétique
La formation technique la plus aboutie dans le domaine du mix énergétique et des énergies renouvelables. Production de chaleur et d’électricité, maîtrise de la conception de systèmes 100% autonomes. Dimensionnement et techniques de pose.
Autoconstruction
Nos ateliers de fabrication de capteurs solaires, de poêles bouilleurs ou encore d’éolienne viennent renforcer la demande de développement des circuits courts et de l’accessibilité aux technologies vertes.
Formation terrain
Nos chantiers école sont dédiés à l’installation de systèmes à haute efficacité énergétique et ouvert aux professionnels en reconversion comme aux particuliers souhaitant auto-installer leur système chez eux.
Des formations par immersion sur le terrain !













 Les inscriptions sont ouvertes, autant en profiter !