lundi 15 octobre 2018

L'équipe de France de foot, future championne d’un Monde Meilleur ?

Ramenons la planète à la raison, allez les bleus, allez !
Des citoyens, dont deux dijonnais, viennent de publier une lettre ouverte sous forme de pétition adressée à l'Equipe de France de football pour qu'elle s'engage pour le climat. "Nous vous demandons via cette lettre de vous impliquer, de vous engager publiquement, individuellement ou collectivement afin de mettre votre notoriété et la confiance que nous avons en vous au profit d’un monde durable et juste."

"Tout d’abord merci. Vous avez offert du bonheur et de l’espoir aux français, tout au long de la coupe du monde. Nous nous sommes rassemblés derrière vous, avec fierté, sans plus tenir compte de nos différences, à l’image de ce qu’est réellement la France. Enfants comme adultes ont chanté vos noms, par joie et admiration. Nous avons vu une équipe soudée et responsable, capable de représenter la France dans le Monde. Mais de quel monde ?
Aujourd'hui, l’humanité a besoin d'un rassemblement massif pour porter un message dont dépend notre survie à tous.

Vous, qui en 90 minutes de jeu pouvez rassembler tant de français, mettrez-vous votre influence et votre notoriété au profit d’un monde durable et juste ?

-------------

Cet été, quatre épisodes de canicule ont très vite détrôné votre victoire de la une des médias. En effet, l’été 2018 est l’été le plus chaud de l’histoire de France, la sécheresse détruit les récoltes de nombreux agriculteurs, le réchauffement des océans entraîne des invasions d’algues dans les Antilles,… Bref, la France si heureuse de votre victoire a vite été réveillée par ses responsabilités.

Le 28 août, le départ du ministre d’Etat Nicolas Hulot entraîne un réel réveil citoyen partout en France ! Des marches pour le climat sont organisées le 8/09 et le 13/10. A chaque fois, 120 000 personnes manifestent pacifiquement dans plus de 50 villes de métropole et des DOM mais aussi dans toute l’Europe, pour sensibiliser et demander plus de mesures concrètes pour l’environnement. Des centaines de personnalités et scientifiques signent aussi des tribunes dans les journaux Le Monde et Libération pour interpeller les pouvoirs politiques à agir face au plus grand défi de l’histoire de l’humanité.

Tous les messages portés sont simples : nous courrons TOUS à notre perte si nous ne décidons pas, MAINTENANT, de changer nos modes de consommation et notre comportement.

Le rapport du GIEC 2018 vient d’ailleurs de confirmer l’absolue nécessité d’engager une transformation « rapide » et « sans précédent » pour maintenir le réchauffement climatique en dessous des 1.5°C. Sans quoi, les catastrophes naturelles, pénuries alimentaires, pénuries d’eau et destruction des habitats naturels seront encore plus nombreux. Le changement climatique est déjà une réalité.

Et le football dans tout ça ? Eh bien malheureusement, la coupe du monde 2018, que nous avons suivi avec tant de plaisir, a néanmoins engendré le rejet de 2.2 millions de tonnes de CO2 soit l’équivalent de la ville de Paris en 1 mois. Nous sommes donc tous en partie responsables.

Heureusement il y a une bonne nouvelle : les causes à défendre sont multiples et nous avons encore la possibilité d’agir ! Réduire notre consommation (notamment de plastique), nos déchets, choisir une alimentation durable, utiliser de l’énergie renouvelable, des transports moins polluants, ... Les moyens sont nombreux, et il est encore temps de faire des alternatives la norme.

Pour faire de notre système un monde dont nous serons fiers d’être champions ! #ilestencoretemps

------------

C’est pourquoi nous vous demandons via cette lettre de vous impliquer, de vous engager publiquement, individuellement ou collectivement afin de mettre votre notoriété et la confiance que nous avons en vous au profit d’un monde durable et juste. La solidarité et la réussite de votre équipe sont une preuve que l'union fait la force, agrandissons cette union et nous décuplerons notre force !

Votre récente victoire et la Ligue des Nations qui commence ouvrent la voie à de nombreuses réussites qui ne seront pas que sportives. VOUS AUSSI pouvez être vecteurs de la transition écologique, de l’égalité entre les sexes et du respect entre les Hommes.

Car nous avons tous une responsabilité. En soutenant les actions de certains collectifs ou associations ou à travers l’image que vous renvoyez de votre vie privée ou professionnelle, vous pouvez faire changer les choses aux côtés de tous ces citoyens et citoyennes qui se mobilisent chaque jour.

Nous voulons voir la France Championne d’un Monde durable, et qui mieux que vous, pour porter la voix du changement auprès de vos fans et des hautes sphères politiques et économiques ?

Nous espérons sincèrement que vous entendrez notre message d’urgence autant que vous avez entendu nos messages de soutien. Nous ne voulons plus être complices de cette tragédie.

Engageons-nous une fois de plus, pour devenir Champions d’un Monde Meilleur.

Merci, et à très vite à la prochaine Marche pour le Climat ?
Des citoyens qui aiment le foot, et la planète :)


Au delà de la notoriété de cette équipe de sportifs, interpeller le monde du foot n'est pas anodin d'un point de vue environnemental. Ainsi, le bilan environnemental d'un match de foot n'est pas négligeable en terme de consommation électrique, de consommation d'eau, de production de déchets et d'émission carbones...

samedi 13 octobre 2018

1200 personnes pour la marche pour le climat à Dijon

Cet après-midi de mi-octobre, avec une température anormalement élevée, 1200 personnes ont participé à la marche pour le climat dans les rues de Dijon. Un record à Dijon sur le thème de l'environnement !

Un cortège composé de jeunes et de moins jeunes, de militants écolos mais aussi et surtout de citoyens non impliqués dans des associations, et quelques élus locaux.


La parents sont venue en grand nombres avec leurs enfants.

Une démonstration de force à Dijon où les dijonnais ne se mobilisent pratiquement jamais pour des causes environnementales.













Les slogans ont défilé dans la bonne humeur. Maintenant il reste à passer aux actes, notamment via le site web ilestencoretemps.fr. Localement il est possible de suivre le mouvement via une page facebook.

Ce réchauffement climatique n'est pas anodin sur les activités économiques actuelles et surtout futures. Restera t il encore de grands vins de Bourgogne dans 30 ans ?  Peut être trouverons nous de délicieuses huiles d'olives...

vendredi 5 octobre 2018

samedi 13 octobre: nouvelle marche pour le climat à Dijon

Après la première marche citoyenne pour le climat du 8 septembre qui avait réuni 500 personnes à Dijon, une seconde marche va avoir lieu le 13 octobre. Le rendez-vous est à 14h45 place de la République à Dijon.

Quelques informations provenant de la page facebook dijonnaise de la marche pour le climat:

"C'est une marche citoyenne et autogérée.
En conséquence elle ne peut s'apparenter à aucun groupe, mouvement politique, syndicat, association, etc.


Cette marche est un geste citoyen, conscient et responsable.
Il s'agit de montrer à nos élus, décideurs politique, lobbies, notre volonté de faire de l'environnement un objectif prioritaire.

Cette marche est citoyenne, autogérée, sous la responsabilité de chacun. Elle doit se faire dans le calme, l'échange, d'une façon totalement pacifique et bienveillante.
Chacun est le bienvenu, s'il se présente en tant que citoyen.


Nous vous demandons à tous :
- d'éviter tout débordement,
- de vous comporter "En bon père/mère de famille",
- d'agir dans le respect, la conscience de votre environnement
- de ne pas gêner la circulation, les passant, les commerçant
- d'être en collaboration avec les forces de l'ordre et de secours qui nous aideront si besoin à sécuriser la marche le long du parcours.

Nous ne voulons aucune provocation, agitation, dégradation, etc."

Le climat, c'est l'affaire de tous. Puisque les élus ne font pas ce qu'il devraient faire, c'est aux citoyens d'agir !

jeudi 4 octobre 2018

Monsieur le Président : OTEZ-VOUS LA BOMBE DU CRANE

"Nous sommes 76% en faveur de l’engagement de la France dans un processus d’élimination des armes nucléaires !! Si vous aimez cette planète : Signez le traité voté par l’ONU pour l’interdiction de l’arme nucléaire.
14 octobre 2018, journée nationale pour que la France signe le TIAN de l’ONU.
Venez participer du CEA de VALDUC à DIJON !"
RECONVERSION DU C.E.A. DE VALDUC AU SERVICE DU CIVIL

A DIJON, EN COTE D’OR, DIMANCHE 14 OCTOBRE 2018
Rendez-vous « sur les lieux de préméditation du crime »
9h55 : Départ de Dijon en covoiturage, rendez-vous Cours Fleury, devant le fleuriste qui fait l’angle, près du char.
10h30 : Arrivée à Valduc, là où se fourbit le feu militaire nucléaire.
12h : Départ de Valduc, direction Dijon.
13h30 à 17h : Rassemblement, animations, débats place Darcy :
- Chamboule-bombes,
- Pêche au sous-marin nucléaire,
- Dessinez moi la Paix,
- Musiques, humoristes, Burehaleur, etc... - Goûter de la Paix,
- Débats.

Nous vous invitons à venir nombreuses et nombreux, Pour d’autres moyens de défense,
POUR LA PAIX,
POUR LE DEMANTELEMENT DE TOUT L’ARSENAL NUCLEAIRE MILITAIRE
POUR LA RECONVERSION DU C.E.A. VALDUC AU SERVICE DU CIVIL

Nous vous invitons aussi à signer et faire signer la pétition exigeant que la France signe le traité voté par l’ONU pour l’interdiction des armes nucléaires.

LE MONDE A BESOIN DE PAIX
LA PAIX A BESOIN DE MONDE

(Télécharger le tract)

Evenement organisé  par Le Mouvement pour la Paix, Sortir du Nucléaire Côte-d'Or , le MAN et Les Amis de la Terre Côte-d'Or.

lundi 1 octobre 2018

Action #STOPPUBVIDEO aussi à Dijon

L'appel avait circulé: "le mardi 25 septembre 2018, participez à la mobilisation nationale #STOPPUBVIDEO, contre l'implantation des écrans publicitaires dans l'espace public".

"Pourquoi c'est important ?
Implantés dans nos gares, métros, centres commerciaux, et derrière les vitrines des magasins, ces écrans énergivores et agressifs pourraient être installés dans les rues suite à la révision des règlements locaux de publicité dans les villes de France. C’est maintenant qu’il faut nous faire entendre à l’échelle nationale, pour peser dans le débat !"


A Dijon, plusieurs personnes se sont mobilisées au niveau de la gare SNCF afin de dénoncer symboliquement les affichages vidéos.

(article page 35 du magazine Dijon-Metropole n°46)
Concernant ce type de panneau publicitaire, il faut savoir que Dijon Metropole a délibérément laissé la possibilité à la société Clear Channel la possibilité d'équiper certains panneaux sucettes et abribus d'écrans publicitaires vidéos. Ainsi, le 28 juin dernier, les élus de la métropole ont voté un règlement local de publicité intercommunal laxiste.  Incitation à la sur-consommation, gaspillage d'énergie, pollution lumineuse... L'absence de pub vidéos à Dijon n'est malheureusement pas pour demain; une ville décidément en retard sur son temps...

dimanche 30 septembre 2018

1ère manifestation "Nous voulons des coquelicots" à Dijon

Plus de 200 000 signataires pour la pétition pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse. Des manifestations chaque premier vendredi du mois à 18h30 devant les mairies. A Dijon, l'appel est relayé sur la  page facebook "nous voulons des coquelicots Côte-d'Or": rendez-vous à 18h30 place de la Libération ce vendredi 5 octobre.

"Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes."

Tous les citoyens qui se retrouvent dans ce texte sont appelés à se mobiliser et faire nombre pour ce mouvement.

jeudi 27 septembre 2018

Une affiche pour faire connaître la pétition "Des arbres pour le centre-ville de Dijon!"

La mobilisation continue pour demander des arbres pour le centre ville de Dijon, ce lieu devenu très minéral et contraire à ce que doit être une ville pour s'adapter au réchauffement climatique. Une affiche est disponible pour faire connaître la pétition.

A chacun de l'imprimer et de la mettre sur tout support autorisé.
Une page facebook a été créée pour informer sur l'évolution de la démarche.













Une étude très intéressante, disponible sur le site de Alternatives Economiques, montre que "le thermomètre s’affole dans les villes européennes". (...) "Le thermomètre grimpe aussi dangereusement à Lyon ou Valence (+ 1,1 °C), ou encore à Paris, Marseille, Strasbourg, Dijon, Orléans ou encore Toulon (+ 1 °C). "
L'heure n'est plus à la politique, mais à l'action (avec ou sans les politiciens...).

lundi 24 septembre 2018

2 députés de Côte-d'Or ont voté pour l'interdiction du glyphosate

À 04h18, samedi 15 septembre, une poignée de député.e.s insomniaques a profité de l’opacité d’une Assemblée nationale assoupie pour rejeter l’inscription, dans la loi, de l’interdiction du glyphosate d’ici 3 ans. Les députés de Côte-d'Or Didier Martin et Fadila Khattabi ont voté en faveur de l'interdiction du glyphosate. Les trois autres étaient absent.

42 sur 577 députés ont voté contre l'interdiction, 35 ont voté pour l'interdiction, 3 se sont abstenus, le reste étaient absent (source: agirpourlenvironnement.org). Proposer le vote d'un tel sujet à un tel horaire est une honte absolu pour un gouvernement !

A noter que le 28 mai 2018 ces mêmes députés devaient voter sur le même sujet. Ils étaient tous absent ! Aujourd'hui on ne peut que féliciter les deux présent pour leur vote ! Un sujet que le député Didier Martin connait bien puisqu'il a été rapporteur du rapport sur l'utilisation des "produits phytopharmaceutiques."

samedi 22 septembre 2018

Une cagnotte solidaire pour l'abolition des armes nucléaires

Une action médiatique et d’information aura lieu à Dijon le 14 octobre 2018, organisée par plusieurs mouvements (Amis de la Terre, Mouvement pour une Alternative Non-violente, ATTAC, Mouvement de la Paix, Alternatiba, Sortir du Nucléaires, etc.).

L’objectif de cette campagne nationale est que la France signe le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) voté à l’Assemblée générale des Nations unies, le 7 juillet 2017. Ce traité prévoit l’interdiction d’employer, de fabriquer, de stocker et de menacer d’utiliser des armes nucléaires.

Les dijonnais et les médias sont tous invités à venir voir place Darcy un dirigeable en forme de bombe atomique, gonflé à l’hélium ! Ce ballon porte l’inscription « Abolition des armes nucléaires » et le logo de la campagne internationale contre les armes nucléaires d'ICAN, prix Nobel de la PAIX 2017. (photo : action de l'association Abolition des armes atomiques, place de la République à Paris).

450 à 500 € sont nécessaires pour acheter l’hélium servant à faire voler la « bombe atomique gonflable » et pour les frais divers (transport, consommables). Si les 600 € sont atteints cela permettra d'imprimer plus de documents d’information et de cartes postales pour le président de la République !

Nous comptons sur votre générosité pour nous permettre d’utiliser cet outil très médiatique pour la cause de la planète et de ses habitants.

Et chacun est appelé à signer cette pétition pour que la France signe le Traité d'Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) de l'ONU : Pétition www.sortirdunucleaire.org/Petition-TIAN


Cette action fait suite localement au jeûne-action qui a lieu au mois d'août.

vendredi 21 septembre 2018

Le programme des films du festival Ecologos 2018

"Pour la quatrième année, le Club Lamartine et le Cinéma Devosge organisent Ecologos, le cycle cinématographique éco-citoyen, original en son genre. Pour cette édition 2018, les sujets de la pollution, du traitement des déchets, du l’énergie, des semences, de la gestion des ressources naturelles, de l’alimentation seront abordés."
Durant sept jours, du lundi 24 au dimanche 30 septembre, sept films programmés, sept projections-débats organisées dont trois avant-premières.

Lundi 24 septembre à 20h30: « Vert de rage : Indonésie le fleuve victime de la mode » de Martin Boudot
Thème : Pollution
Intervenant : Martin Boudot (Réalisateur - Premières Lignes - France Télévisions)
Synopsis: La rivière Citarum, en Indonésie. C’est la rivière la plus polluée du monde. Martin Boudot s’associe à plusieurs scientifiques pour enquêter sur les causes et les conséquences de cette pollution. L’un des principaux pollueurs se cache dans notre placard : l’industrie de la mode. 500 usines textiles rejettent leurs eaux usées directement dans le Citarum. Sur le terrain, grâce à l’aide de citoyens engagés, l’équipe de « Green Warriors » analyse l’eau des déversoirs des industries, le riz irrigué par la rivière ou les cheveux des enfants vivants dans ces zones contaminées. Ils découvrent la présence de nombreux produits chimiques dangereux pour la santé. Cette investigation scientifique a obligé le gouvernement à changer sa règlementation contre la pollution de l’industrie textile.

Mardi 25 septembre à 20h30: « La Finestra sul porcile » de Salvo Manzone
Traitement des déchets
Intervenant : Salvo Manzone (Réalisateur)
Synopsis: Fenêtre sur déchets est une enquête du réalisateur sur notre relation avec l’énorme quantité de déchets produits par la société contemporaine. Son point de départ est une décharge sauvage qu’il découvre sous sa fenêtre lors de son retour dans sa ville natale, Palerme. Pour tout le monde cela semble tout à fait normal. Pour lui comme pour Jeff dans Fenêtre sur Cour d'Hitchcock, cela devient une obsession : il commence à enquêter sur ce crime environnemental. Il sollicite autant qu’il peut l'administration qui fait la sourde oreille. A la recherche de nouvelles perspectives et de solutions alternatives, il découvre le mouvement environnemental Zero Waste, rencontre son fondateur, Paul Connett, et visite la ville de Capannori en Toscane avec Rossano Ercoli, Prix Goldman pour l'environnement.

Mercredi 26 septembre à 20h30: « Un village dans le vent » de Jean-Louis Gonterre
Thème : Energie et alimentation
Intervenant : Jean-Paul Julliand (Distributeur)
Synopsis: « Film – portrait » de Burdignes, dans la Loire; un village agricole et rural pas tout à fait comme les autres. Autour d’initiatives liées à l’alimentation, à l’énergie, à l’habitat et à la vie culturelle, les habitants participent à une transition écologique en action et à un « mieux-vivre ensemble ». Avec des paroles fortes, des paysages grandioses, une création musicale réussie, ce documentaire est joyeusement optimiste.
De jeunes agriculteurs s’installent, alors qu’ailleurs des fermes sont abandonnées par centaines. Les « paysans d’hier », aujourd’hui officiellement retraités, sont encore là pour aider, conseiller, animer, dans la continuité de leurs innovations d’antan.

AVANT-PREMIÈRE
Jeudi 27 septembre à 20h30: « Dans les blés » de Harold Vasselin
Thème : Semences
Intervenant : Harold Vasselin (Réalisateur)
Synopsis: Une histoire de blé et d’Homme. Pierre est biotechnologue, Florent est paysan bio, Isabelle est agronome. Chacun d’eux travaille à la création de nouveaux blés, mais ils le font de manière bien différente… Quels mondes sèment-ils à l’heure où s’intensifient les mutations agricoles ? Face à des enjeux alimentaires et économiques planétaires, des choix s'imposent, questionnant notre rapport à la plante, à la terre, à la technologie.
Q​uel blé rêver pour demain ? Pour quelle société ?

AVANT-PREMIÈRE
Vendredi 28 septembre à 20h30: « Jeune Bergère » de Delphine Détrie
Thème : Changement de vie
Intervenant : Delphine Détrie (Réalisatrice)
Synopsis: C’est l’histoire d’une jeune graphiste parisienne qui a radicalement changé de vie en partant élever des brebis en Normandie. Elle se bat pour pratiquer une agriculture qui lui ressemble, contre vents et marées. Contre des collègues jaloux, une administration tatillonne. C’est l’histoire d’une bergère qui questionne notre propre désir de mener une vie en adéquation avec ce que nous sommes.

Samedi 29 septembre à 20h30: « L’eau : scandale dans nos tuyaux » de Marie Maurice
Thème : Gestion des resources naturelles
Intervenant : Marie Maurice (Réalisatrice - Premières Lignes - France télévisions / Cash investigation)
Synopsis: Cash Investigation nous emmène dans le monde opaque du business de l’eau. L’occasion d’une enquête fouillée abordant des thématiques à la fois industrielles, financières, environnementales et sanitaires.
L’équipe d’Élise Lucet se rend d’abord à Nîmes, première place au palmarès français pour le record de fuites d’eau. C’est la Saur, n° 3 en France pour la gestion des services d’eau potable, qui depuis 50 ans, détient le contrat de fourniture d’eau. Or ce groupe semble se préoccuper davantage de ses comptes plutôt que des canalisations. Au prix d’un immense gâchis, dont les grands perdants sont les Nîmois. L’équipe de Cash a enquêté aussi sur le Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap), syndicat public extrêmement opaque, qui gère les eaux usées en Ile-de-France. Entre lettres d’un mystérieux corbeau, information judiciaire pour corruption et plaintes d’entrepreneurs, le dossier s’avère pour le moins… explosif.

Dimanche 30 septembre à 18h30: « Sugarland » de Damon Gameau
Thème : Alimentation
Intervenant : Jacques Belleville (Professeur émérite de physiologie de la nutrition à l’Université de Bourgogne)
Synopsis: Le sucre est partout ! Toute notre industrie agroalimentaire en est dépendante. Comment cet aliment a pu s’infiltrer, souvent à notre insu, au cœur de notre culture et de nos régimes ? Damon Gameau se lance dans une expérience unique : tester les effets d’une alimentation haute en sucre sur un corps en bonne santé, en consommant uniquement de la nourriture considérée comme saine et équilibrée. A travers ce voyage ludique et informatif, Damon souligne des questions problématiques sur l’industrie du sucre et s’attaque à son omniprésence sur les étagères de nos supermarchés ! SUGARLAND changera à tout jamais votre regard sur votre alimentation.

Le temps des forêts, de François-Xavier Drouet
Synopsis: Symbole aux yeux des urbains d'une nature authentique, la forêt française vit une phase d'industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d'aujourd'hui dessineront le paysage de demain.