dimanche 19 mai 2019

Recherche de glyphosate dans les urines: 3ème session bientôt à Quetigny

Le collectif glyphosate21, composé de l'Association vigilance OGM21, Les Amis de la Terre Côte-d'Or, Nature & Progrès, Graines de Noé, ATTAC21, Quetigny environnement et 8 personnes impliquées en leur nom propre, propose bientôt une nouvelle session de dépistage de glyphosate dans les urines.
"J’ai des pesticides dans mes urines... Et toi ? Campagne nationale d'analyse de recherche de glyphosate
Le glyphosate est une molécule créée par l’homme et impossible à trouver naturellement dans l’environnement. C'est l'un des composants actifs du RoundUp par exemple. Dans toute la France, plus de 1600 citoyens ont réalisé des analyses d’urine à la recherche de traces de glyphosate, preuve de notre consommation quotidienne de pesticides. 100% des analyses sont positives. Ces milliers d’analyses permettront à ceux qui le souhaitent de porter plainte contre les fabricants et les décideurs qui autorisent ces pesticides. La demande d'ouverture d'un procès national au tribunal du pôle santé de Paris plaidera pour l'interdiction de ces produits toxiques. Les plaintes sont individuelles mais portées collectivement.
Participez à cette action citoyenne et juridique, analysez votre taux de glyphosate !


Quelques informations pratiques
- La prochaine session d'analyses aura lieu le 15 juin à Quetigny
- Le coût de l'analyse est de 135€ (analyse 85€ et 50€ frais d'huissiers et de justice)
- Le prélèvement se fait le matin entre 6h et 9h, à jeun strict

Pour vous inscrire, avoir des informations: campagneglypho21@gmail.com 

mercredi 15 mai 2019

Je mange donc je vote

Les élections européennes vont avoir lieu le 26 mai. Des élections lointaines en apparences, mais qui ont un impact important localement, notamment sur l'aspect agricole et alimentaire. C'est sur ce point que l'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or incite à aller voter. Des vidéos témoignages, une mobilisation sur le marché de Dijon le 18 mai, des visites de fermes le 25 mai, et un comparatif des programmes. Tout y est pour avoir envie d'aller voter !

"L’agriculture et l’alimentation sont des enjeux essentiels pour nos sociétés Quel type d’agriculture voulons-nous voir se développer ? Une agriculture à taille humaine, diversifiée et respectueuse de l’environnement ? Ou une agriculture intensive et dopée aux pesticides ? L’Europe contribue largement au financement de l’agriculture française via l’argent de la Politique Agricole Commune. Il est important de nous mobiliser et voter le 26 mai !"

"Nous, les Amis de la Terre Côte d’Or, proposons 4 moyens de mieux comprendre les enjeux des élections européennes en matière d’agriculture et d’alimentation :
- une série de 5 vidéos-portraits de paysans locaux et européens,
- un comparatif des programmes politiques sur l’agriculture et alimentation,
- une rencontre sous les halles de Dijon le 18 mai,
- une invitation à partager le quotidien de 4 acteurs locaux et européens le 25 mai"

* 5 vidéos-portraits de paysans locaux et européens
Nous sommes allés rencontrer et donner la parole en vidéos aux premiers concernés, les paysans.


Episode 1 - La Ferme de Bâlon, écologique et pédagogique


Episode 2 - Biquettes & Cie à Aubaine


Episode 3 - GFA "Champs Libres" de Mâlain


Episode 4 -  GAEC Henriot à Villebichot

* On se mobilise le 18 mai
Retrouvez nous sous les halles de Dijon pour discuter de l’impact de l’Europe sur l’agriculture et l’alimentation. Ce qui est bien, ce qui l’est moins, et voir comment améliorer cela localement tous ensemble. Le tout avec la musique et l’ambiance des Dukes. :-)

* 25 mai, 4 acteurs locaux et européens nous invitent à partager leur quotidien
Localement, venez partager le quotidien de 4 acteurs et découvrir leurs engagements et leurs attentes envers l’Union Européenne pour une agriculture paysanne et une alimentation durable.













(événement facebook du 25 mai)

* Agriculture et alimentation : que nous promettent les candidats ?
34 partis se présentent en France ! Pour essayer d’y voir plus clair, Les Amis de la Terre Côte-d’Or ont pointé dans les programmes politiques les propositions en matière d’agriculture et d’alimentation. C’est en respectant la nature et les hommes qu’elles constitueront le socle d’une société soutenable et durable.



Après tout ça, ne pas aller voter, c'est se moquer de ce que l'on mange.

vendredi 10 mai 2019

Formations à l'autonomie énergétique: solaire thermique et photovoltaïque

Après Lorient puis Le Fieu (33) les formations AEZEO arrivent aujourd'hui en Côte d'Or (au cercle laïque dijonnais) pour diffuser la résilience et l’autonomie énergétique.
Du 11 au 14 juin: Atelier de fabrication de chauffe-eau solaires
Chauffez l'eau de votre douche et même de votre plancher chauffant grâce à l'énergie gratuite du Soleil !
Du 30 juillet au 2 août: Formation photovoltaïque: dimensionnement et auto-installation
Devenir autonome et réduire sa facture d'électricité c'est facile !

Aezeo:
Centre de formation spécialisé dans les énergies renouvelables depuis 2010, nous proposons aux particuliers et aux professionnels des formations à l’autonomie énergétique dans le bâtiment.



L’Autonomie énergétique
La formation technique la plus aboutie dans le domaine du mix énergétique et des énergies renouvelables. Production de chaleur et d’électricité, maîtrise de la conception de systèmes 100% autonomes. Dimensionnement et techniques de pose.
Autoconstruction
Nos ateliers de fabrication de capteurs solaires, de poêles bouilleurs ou encore d’éolienne viennent renforcer la demande de développement des circuits courts et de l’accessibilité aux technologies vertes.
Formation terrain
Nos chantiers école sont dédiés à l’installation de systèmes à haute efficacité énergétique et ouvert aux professionnels en reconversion comme aux particuliers souhaitant auto-installer leur système chez eux.
Des formations par immersion sur le terrain !













 Les inscriptions sont ouvertes, autant en profiter !

samedi 4 mai 2019

Tout au long de notre vie nous avons un impact sur l'environnement. Mais une fois mort ?

"À quoi sert d’être écolo toute sa vie si on se met à polluer la Planète après sa mort ? Car c’est une chose aussi inévitable que la mort en soi : que l’on choisisse l’inhumation ou la crémation, notre mort aura forcément un impact sur l’environnement. Toutefois, des alternatives existent pour allier mort et écologie."
Le sujet de l'écologie n'est jamais traité dans les officines classiques. C'est un sujet sur lequel informe l'association Info Funéraire Dijon, notamment le 25 mai (inscription obligatoire).

"L’explosion démographique, la raréfaction des terrains et l’obligation de se débarrasser de plus en plus de corps a un impact sur l’environnement. La crémation est un procédé par lequel on soumet la dépouille à une température très élevée de 850°C grâce à la consommation de 27 litres d'essence. À cette température, le corps finit par se réduire en cendres. Les émissions de CO2 ne sont pas le seul problème environnemental : pendant qu’il est brûlé, le corps qui a été rempli de produits formolés dégage des dioxines. Parallèlement, il peut aussi dégager jusqu’à 6 g de mercure essentiellement dus à la présence de plombages dentaires. À cela, il faut ajouter le recours à la ressource bois : en effet, même si le corps n’est pas inhumé, il doit tout de même être placé dans un cercueil. Comme on considère qu’il faut en moyenne, 1m3 de bois pour construire six cercueils, on arrive à 100.000 stères de bois, qui sont, soit enterrées, soit consumées chaque année en France… De quoi raser toute une forêt. Le recours au bois n’est pas le seul problème. Après la mort, les pompes funèbres procèdent à la thanatopraxie – ou formolisation – afin de conserver le corps avant la mise en bière. Il s’agit d’injecter dans la dépouille jusqu’à 10 litres d’un produit aseptique et stérilisant contenant en grande partie du formaldéhyde, mais aussi du méthanol, du glycol, du phynol et de l’éosine pour ralentir le processus de décomposition. Des composés qui, lors de la décomposition du corps, s’infiltrent dans la terre et polluent immanquablement le sol et les eaux. Certains plaisanteront sur l’efficacité, puisque les corps ne se décomposent plus dans les cimetières." (source et davantage d'informations: Mort et écologie : comment rester vert jusqu’au bout ?


En janvier 2019, France 3 Bourgogne a collaboré avec les étudiants du master 2 médias et création numérique de l'université de Bourgogne. Objectif : les accompagner dans la réalisation de vidéos journalistiques. France 3 Bourgogne donne carte blanche aux étudiants. Un seul mot d'ordre : se pencher sur une question environnementale. Un des sujets traités concernait le cercueil en cellulose.

La mort, un sujet difficile, souvent tabou dans nos sociétés. Mais un sujet à prendre en compte quand on pense qu'il y a 600 000 morts en France par an.

jeudi 2 mai 2019

Je mange donc je vote: la ferme Biquettes & Cie

L'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or vient de diffuser une seconde vidéo sur le thème des élections européennes et de l'agriculture. Cette fois, Thomas, responsable de la ferme Biquettes & Cie, explique comment l'Europe a un impact sur son activité agricole.


Les élections européennes sont un moment important pour notre alimentation de demain car l'Europe, via ses aides, a une influence énorme sur notre agriculture. Par conséquent, le 26 mai, c'est "Je mange donc je vote".

samedi 27 avril 2019

Festival Exaequo: Fin du monde, fin du mois, même combat !

Exaequo, c’est quoi ? C’est un festival culturel cherchant à rapprocher les gens, à partager, à redevenir solidaire et véritablement citoyen !
A l’initiative des associations Gritche et ACE 21 et en collaboration avec ATTAC, les Amis de la Terre, Solidaires, FSU, la Caisse de Solidarité, l’Assemblée Populaire 21, la Majorité silencieuse, les Gilets Jaunes du 21. Une solide équipe de bénévoles vous invite à un évènement né des mouvements sociaux qui touchent la France actuellement : le Festival Ex-Aequo ! mercredi 8 mai 2019 de 14h à 22h, salle Devosge à Dijon

Ses objectifs dans le détail :
- L'ouverture d'un dialogue social.
A travers des moments musicaux, des arts de la rue, des prises de parole nous offrirons, dans un cadre différent de celui des manifestations, la possibilité de se rencontrer entre gilets jaunes, écologistes et citoyens de tous bords pour appréhender les mouvements autrement qu'à travers le prisme des médias traditionnels.

- Comprendre les mouvements, les enjeux, la réponse de l'Etat.
Aude Lancelin, directrice du Média, sera à Dijon pour évoquer le mouvement des gilets jaunes mais aussi les actions de l'ANV-COP21, la place des médias dans ces mouvements et la parole de l'Etat. Laurent Thines, neurochirurgien bisontin, bien connu depuis sa prise de parole sur les blessures de guerre infligées aux gilets jaunes évoquera les armes déployées lors des manifestations, leur nocivité et leur impact sur le corps et la santé des manifestants.

- Appréhender la force de la répression et faire œuvre de solidarité pour les lanceurs d'alertes et les activistes.
Qu'ils décrochent les portraits du président Macron au sein des mairies de France face à l’inaction climatique, qu'ils défilent dans les rues en demandant davantage de justice sociale, qu'ils bloquent les sites d'Amazon ou de Monsanto, nos concitoyens vivent une répression d'Etat rarement observée dans un pays tel que la France et risquent de très lourdes poursuites. Grâce à la billetterie du festival, à la Caisse de So et à la participation bénévole de nos intervenants nous pourrons offrir une défense de qualité à ceux qui luttent.

- Ensemble, penser la société autrement.
A l’image des rond-points, nous souhaitons restaurer cette fraternité redécouverte dans les cabanes de fortune autour du feu. Une fraternité inter-générationnelle ouverte à toutes et à tous, peu importe son origine, sa culture, ses orientations sexuelles, sa religion. Ex-aequo appelle au rassemblement de toutes les voix afin de porter l’ambition d’une société juste, responsable, fraternelle et solidaire où tout le monde à sa place !

Programmation musicale :
YVES JAMAIT, ILTIKA, DREADFUL, TOUSKI (Norbert Lucarin), 11 LOUDER, LA Cie DU CLAIR OBSCUR, FANFARE SOLEILS VERTS

Rencontres/conférences :
AUDE LANCELIN (le Média) , LAURENT THINES (Neurochirurgien bisontin), DESARMONS-LES (collectif), ATTAC

* Programme sous réserve de modifications
Tarifs : PAF 6€ / 5€ adhérents / Gratuit pour les moins de 14 ans.
Restauration et buvette sur place

vendredi 26 avril 2019

L'association Cric&Co a lancé un financement participatif

Le principe de Cric&Co est simple : vous apportez votre voiture et on vous aide à l’entretenir et la réparer. Tout ça dans une dynamique écoresponsable. Depuis sa création en 2016, l’association a sensibilisé et formé pas moins de 500 adhérents à la gestion responsable et durable de leur voiture.


Pour équiper un nouveau local, situé dans le quartier CapNord de Dijon, l'association a besoin d'acheter un pont élévateur, un compresseur et une servante d'atelier. Chacun peut soutenir cette démarche via la plateforme Graine d'action.

Réparer une voiture, apprendre à en prendre soin, appendre à se passer de sa voiture quand cela est possible, c'est autant d'actions de sensibilisation que réalise cette association. Une sensibilisation qui n'est pas anodine si on regarde l'écobilan d'une automobile.

Dans son livre "En voiture Simone", Lucien Willemin tord le cou aux bonnes paroles de nos politiques et démontre tout l'intérêt d'une association comme Cric&Co:
"Mais finalement … où la voiture pollue-t-elle vraiment ?
«En voiture Simone !» explique l’É-grise et emmène le lecteur à développer une réflexion élargie au sujet de la voiture.
Cette première parution permet de comprendre où et comment la voiture pollue réellement et quel est le choix le plus favorable pour notre futur : rouler un ancien véhicule ou un hybride neuve ?
Une réflexion hors norme qui nous amène à une vision de la voiture bien différente de celle promulguée par les programmes politiques et les publicités en matière d’écologie.
Ainsi on constate que :
* le conducteur d’une ancienne voiture pollue moins que celui d’une hybride flambant neuve
* en 33 ans d’avancée technologique seul 0,7 litre au 100 km a été économisé entre la première et la sixième génération de la VW Golf GTI
* contrairement au message officiel, acheter une voiture neuve est un geste faussement écolo
* un parc automobile usagé est un bienfait pour l’emploi local, car l’entretien crée de l’emploi
*sur le plan national, un programme politique cohérent et global, ayant une incidence réellement positive pour la planète serait de stopper l’importation de véhicules neufs durant 5 ans
Une démonstration qui sort l’esprit collectif de l’écologie de surface de nos programmes politiques."

mercredi 24 avril 2019

Je mange donc je vote: la ferme de Bâlon

L'Europe contribue largement au financement de l'agriculture française via l'argent de la Politique Agricole Commune (PAC). Le 26 mai, les élections européennes seront un moment fort pour orienter à terme la nouvelle PAC prévue pour 2021. C'est pourquoi l'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or sensibilise à l'importance de ce vote via le témoignage de Laure de la ferme de Bâlon.


"Pour contribuer à façonner un système agricole et alimentaire qui réponde aux besoins et attentes de la société et qui soit générateur de bienfaits économiques, sociaux et environnementaux, il est nécessaire de réfléchir au modèle agro-alimentaire de demain. Les modèles agro-alimentaires actuels sont dominés par l’agro-industrie et la grande distribution, au sein de laquelle une poignée de mastodontes économiques impose ses conditions aux paysan·ne·s, aux filières, aux contribuables, ou encore aux « mangeur·se·s ».
À l’inverse, les modèles agro-alimentaires de demain composent un environnement vertueux et réduiront les inégalités caractéristiques du rapport de force déséquilibré entre les différent·e·s acteur·rice·s qui prévaut aujourd’hui.
Le pouvoir sera partagé équitablement entre tous les maillons de la chaîne. Ces modèles seront basés sur une agriculture à l’écoute de la demande des citoyen·ne·s, respectueuse de la santé et du bien-être animal, qui fournit à la fois une production alimentaire diversifiée de qualité et des services environnementaux, sociaux et économiques aux territoires qu’elle fait vivre." (Pour en savoir plus, lire "Pour une autre PAC, osons une vraie réforme de la politique agricole commune !")

Pour que le modèle actuel change, il est important de voter le 26 mai.

vendredi 19 avril 2019

Ces élus qui permettent aux entreprises polluantes de s'afficher

Aujourd'hui plus de 2000 personnes ont bloqué l'accès de Total, EDF et La Société Générale à la Défense près de Paris. Ce sont toutes les trois des entreprises extrêmement polluantes. A Dijon, TOUS les élus du conseil métropolitain ont permis à ces entreprises de s'afficher dans les rues, une sorte de complicité, un soutient aux pollueurs !



Total fait partie des 20 entreprises qui émettent le plus de CO2 au monde. La Société Générale est la première des banques françaises à investir dans les énergies fossiles les plus dangereuses pour le climat. EDF ne produit que 10% d’énergies renouvelables en Europe, contre plus de 70% pour le nucléaire, qui génère des milliers de tonnes de déchets radioactifs dangereux.

Et que voit-on ce même jour dans les rues de Dijon ? De la publicité pour Total et La Société Générale ! Des publicités présentes sur des panneaux publicitaires que tous les élus de Dijon Métropole ont délibérément décidé de garder alors qu'ils auraient pu les interdire lors du vote du RLPi le 28 juin 2018. Ces élus avaient été alertés par l'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or des méfaits de la publicité, mais tous ces élus ont préféré fermer les yeux. En permettant aux entreprises les plus polluante de prospérer, ils se rendent complices de leurs méfaits !

lundi 15 avril 2019

Le film "Le grain et l'Ivraie" est diffusé actuellement à Dijon

Le film "Le grain et l'Ivraie" est diffusé actuellement au cinéma Devosge à Dijon.

"Fernando Solanas voyage caméra aux poings à travers sept provinces argentines à la rencontre des populations locales, d’agriculteurs et de chercheurs qui nous racontent les conséquences sociales et environnementales du modèle agricole argentin : agriculture transgénique et utilisation intensive des agrotoxiques (glyphosate, épandages, fumigations) ont provoqué l’exode rural, la déforestation, la destruction des sols mais aussi la multiplication des cas de cancers et de malformations à la naissance.


Le récit de Fernando Solanas évoque aussi l'alternative d’une agriculture écologique et démontre qu’il est possible de produire de manière saine et rentable des aliments pour tous, sans pesticides, pour reconquérir et préserver nos milieux naturels."








Que ce soit en Argentine, en France, ou  ailleurs, la problématique des pesticides est semblable. Heureusement que partout des citoyens se lèvent contre ces pollueurs.