mercredi 18 juillet 2018

"Au gramme près", la nouvelle épicerie "zéro déchet" à Dijon

Depuis aujourd'hui, Dijon possède une nouvelle épicerie spécialisé dans la vente de produits en vrac, c'est à dire sans emballages (ou avec des récipients consignés) et donc sans déchets.

L'épicerie "Au gramme près" vient d'ouvrir au 56 avenue du Drapeau, avec une majorité de produits bio et aussi locaux que possible.










Julie Collin et Ludivine Checura Rojas proposent une variété des produits d'entretiens et d'hygiène, des savons et des cosmétiques.













Des épices, des gâteaux et autres produits secs.










Un petit espace de légumes et de fruits frais, un distributeur d'huile et de vinaigre.
Et enfin un coin café qui peut servir d'ateliers pour des animations en relation avec l'écologie et le zéro déchet, sans oublier une petite bibliothèque partagée et des expositions-ventes de créations d'artisans locaux.

samedi 14 juillet 2018

Ils fêtent l'anniversaire du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) devant les permanences d'un député et d'un sénateur !

Ce mercredi une dizaine de Côte-d'Oriens membres du MAN (Mouvement pour une Action Non-violente), d'ATTAC, d'ICAN (prix Nobel de la PAIX 2017), d'Abolition des armes nucléaires, les Amis de la Terre Côte-d'Or et de Sortir du nucléaire ont fêté le TIAN, et demandé à nos élus députés et sénateurs de s'engager à pousser le gouvernement à ratifier ce Traité historique.

Ils ont laissé le communiqué de presse national pour le député Didier Martin et le sénateur Alain Houpert, avec une demande de rendez-vous.










Ils annoncent en même temps la 5° édition du Jeûne-Action DIJON-Valduc, qui se déroulera du 6 au 9 août pendant les commémorations d'Hiroshima et de Nagasaki, avec pour objectif demander la signature du TIAN par la France, et proposent à chaque citoyen de signer la pétition en ligne.

mercredi 4 juillet 2018

Le film "Woman at War" passe en ce moment au cinéma Eldorado

"Halla est une quinquagénaire indépendante. Derrière sa routine tranquille, elle mène une double vie de farouche militante pour l’environnement. Connue sous son seul pseudonyme, « Femme de la montagne », Halla commence une guerre secrète contre l’industrie locale de l’aluminium. Avec des actions de plus en plus audacieuses, passées du vandalisme insignifiant au sabotage industriel pur et simple, Halla réussit à faire cesser les négociations entre le gouvernement islandais et une multinationale pour la construction d’une nouvelle fonderie.

Mais alors qu’elle met au point son opération la plus grosse et la plus courageuse, elle reçoit un courrier qui va tout changer. Sa demande d’adoption a enfin été acceptée, et une petite fille l’attend en Ukraine. Halla se prépare à abandonner son rôle de saboteuse et de protectrice des Hautes-Terres pour accomplir son rêve de maternité ; elle décide de préparer une ultime attaque pour porter un coup fatal à l’industrie de l’aluminium."