samedi 15 novembre 2008

Appel à rassemblement contre le nucléaire

Pendant que notre ancien sénateur Henri Revol prend les français pour des imbéciles en affirmant en gros qu'il n'y a pas de problème avec le nucléaire et que tout est transparent du haut de son poste de "président du Haut comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire". Par exemple, en parlant des problèmes de Tricastin, il indique que "les différents rapports de synthèse présentés avaient été collectés auprès des autorités de sûreté nucléaire, de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, des « grands exploitants » que sont Areva et EDF ou encore de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra)." (source: Le Bien Public du 15/11/2008) Rien que des entreprises qui ont un intérêt dans le nucléaire, donc aucune n'est neutre.
Donc, pendant que certains racontent des mensonges, le Réseau "Sortir du nucléaire" a lancé en juin 2008 une campagne nationale intitulée "Ni nucléaire, ni effet de serre" qui se poursuit jusqu’au 31 décembre 2008.

Le samedi 29 novembre, le Réseau "Sortir du nucléaire" invite les citoyens à une grande journée d’actions décentralisées sur ce thème, dans toute la France et au-delà. Cette date est importante car la 14ème Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques se tiendra du 1er au 12 décembre 2008 à Poznan, en Pologne. Plus de 190 pays seront représentés et il s’agira d’un événement largement médiatisé. Avant l’ouverture de ce grand forum politique, le 29 novembre sera l’occasion pour tous les citoyens d’exprimer leur inquiétude face au dérèglement climatique, ainsi que leur rejet du nucléaire, trop souvent abusivement présenté comme une option favorable au climat.













A Dijon, le rendez-vous est donné à 14h30 place du Bareuzai.

1 commentaire:

Valentin a dit…

La "renaissance du nucléaire" n'est qu'un feu de paille qui accompagne le déclin relatif de celui-ci dans la production d'électricité. Le déclin du nucléaire aura lieu ensuite, par manque de combustible et en devenant plus coûteux que les énergies renouvelables.
Des précisions ici : Le retour du nucléaire et son déclin

Cela ne doit pas nous empêcher de lutter contre les réacteurs nucléaires en construction ou en projet, en France et dans le monde, et contre les mines d'uranium en exploitation ou en projet.