dimanche 26 septembre 2010

Quand la publicité tuera-t elle à Saint-Apollinaire?

Comment échapper à la publicité? Fermer le magazine, éteindre la radio ou zapper à la télé. Mais dans la rue, difficile de fermer les yeux, surtout quand on est automobiliste. Un automobiliste doit rester tout le temps concentré pour éviter ainsi tout risque d'accident.
Mais depuis peu, la ville de Saint-Apollinaire n'a que faire de la concentration des automobilistes. En effet, un panneau publicitaire d'un nouveau genre a fait son apparition rue de Cracovie: une télévision de format 4X3m ! Et c'est en boucle que ce panneau diffuse des publicités.

video
Selon certaines informations, toute publicité lumineuse est soumise à autorisation du maire. De ce fait, monsieur Delatte, maire de Saint-Apollinaire pourrait avoir sa responsabilité engagée en cas d'accident de la route, puisque l'automobiliste pourrait tout légitiment dire qu'il a été distrait par ce dispositif.
Pour rappel, l'article R418-4 du code de la route stipule: "Sont interdites la publicité et les enseignes, enseignes publicitaires et préenseignes qui sont de nature, soit à réduire la visibilité ou l'efficacité des signaux réglementaires, soit à éblouir les usagers des voies publiques, soit à solliciter leur attention dans des conditions dangereuses pour la sécurité routière. Les conditions et normes que doivent respecter les dispositifs lumineux ou rétroréfléchissants visibles des voies publiques sont fixées par un arrêté conjoint du ministre chargé de l'équipement et du ministre de l'intérieur."

"Solliciter leur attention dans des conditions dangereuses pour la sécurité routière". Solliciter l'attention est justement la particularité de TOUS les panneaux publicitaires grand format (idem pour les panneaux de type sucette) que l'on trouve dans l'agglomération dijonnaise. Pour preuve supplémentaire, la société AFFICH'BC qui s'affiche ouvertement comme "publicité routière".










On nous demande sans arrêt d'éteindre la lumière en sortant d'une pièce et pendant ce temps là, la publicité illumine la ville. On dépense de l'argent pour inciter les gens à avoir une nutrition équilibrée et pendant ce temps MC Do et Quick étalent leurs pubs librement. On demande aux jeunes de moins boire d'alcool alors que les publicités de Vodka et de Whisky se retrouvent partout. On dit qu'il faut utiliser davantage le vélo, mais il y a des publicités pour les voitures régulièrement. Laisser les panneaux publicitaires dans la rue, alors qu'il est légalement possible de les supprimer, c'est se moquer du monde!

Il est temps que Saint-Apollinaire révise très rapidement son tout nouveau règlement local de publicité, tout comme Dijon qui ferait bien de dépoussiérer le sien, avant que les accidentés et leurs assureurs n'y trouvent un intérêt...

Aucun commentaire: