vendredi 26 janvier 2018

Le premier "Leclerc Bio" de France vient d'ouvrir à Fontaines les Dijon

C'est dans l'agglomération dijonnaise que l'enseigne Leclerc vient d'ouvrir son premier supermarché 100% Bio, à Fontaines les Dijon, boulevard des Allobroges. Un magasin d'environ 450 m2. La "guerre" de la vente de produits biologiques est ouverte !

"En novembre, le mouvement d'indépendants a constitué son "GT bio GSA-GSS" (pour grandes surfaces alimentaires et spécialisées). Il a dans la foulée déposé la marque "Le Village Bio". Les industriels sont démarchés (avec plus ou moins de succès) pour remplir les magasins avec des marques présentes habituellement dans les réseaux bio spécialisés. Car l'idée est bien de venir sur les plates-bandes de Biocoop et consorts, ces enseignes qui ont su développer un marché qui échappait jusqu'à présent aux distributeurs conventionnels.
L'ambition : rien de moins qu'un parc de 200 magasins, sur des surfaces comprises entre 400 et 800 mètres carrés." (source: lineaires.com)

Fini les hypermarchés alimentaires de produits issus de l'agriculture chimique ? Peut être. Visiblement les enseignes se tournent vers des magasins plus petits et très clairement orientés vers "l'écologique". Une prise de conscience écolo ? Surement pas ! Plutôt une prise de conscience du marché...
Actuellement le réseau Biocoop est les plus présent, et l'un des plus anciens, sur ce marché avec plus de 500 magasins, suivi par La Vie Claire. (source: lineaires.com)

Une démocratisation du bio, mais question engagement réel vers une monde moins polluant, qu'en est-il ? Ce 26 janvier, au rayon légumes frais, il y avait 8 variétés de tomates ! Sans commentaire...
En fait, selon un article de Politis.fr, "Leclerc se lance dans un bio aux origines troubles".
Un extrait de l'article:
« Ingrédients provenant de diverses origines »
* Un velouté « Saveurs du Sud » composé de huit légumes « originaires de l’UE et non UE ». Toujours sans autre précision.
* Plusieurs pots de miel, mélange de miels UE et non UE. C’est en général le moyen de cacher le miel chinois composé d’un maximum de sirops sucrés et d’un minimum de miel.
* De la confiture de cassis, de fraise ou d’abricot, « fabriquée en France avec des ingrédients provenant de diverses origines géographiques ».
* Une pâte chocolat-noisettes composée de 10 % de noisettes et de 16 % de chocolat « d’origine UE et non UE ».
* Des asperges vertes cueillies à la main mais de « provenance non UE ».
* Des petits pois en bocal « fabriqué » en France et orné d’un drapeau tricolore, mais avec la mention en toutes petites lettres « Non UE ».
* De la mayonnaise fabriquée en Belgique avec « des produits de diverses origines ».
* Des galettes de riz au miel avec des « produits non UE ».
Nous avons même trouvé une variante : une mélange de légumes « originaires du pourtour méditerranéen ». La liste des aliments à la qualité bio improbable bien qu’arborant le label légal est très longue. Aucune précision n'est apportée sur les pays dont ils sont originaires, même s'ils sont présentés par la marque « Bio village » – bientôt « Le village Bio ». Une hypocrisie que la campagne publicitaire en préparation saura faire oublier à la clientèle."

2 commentaires:

soleil vert a dit…

il me semble que c'est le dernier "espace vert" du coin, une petite prairie de fauche, où quelques espèces de papillons venaient butiner, qui a été détruit pour contruire ce machin bétonné. Je n'y mettrai pas les pieds, et c'est pourtant pas loin de chez moi !

Anonyme a dit…

Je suis allée voir par curiosité et j'ai bien repéré ces produits soi-disants bio venus de nulle part, je n'irai pas et dirai à mes amis de ne pas y aller non plus.