lundi 13 octobre 2008

Ce que rapporte la pollution visuelle

Le point numéro 85 du conseil municipal de Dijon du 29 septembre 2008 portait sur la taxe locale sur la publicité extérieure, puisque celle-ci sera modifiée à compter du 1er janvier 2009. L'enregistrement sonore apporte quelques informations sur la pollution visuelle à Dijon.

video

On apprend principalement que Dijon compte 7747 m2 d'emplacements publicitaires fixes, soit l'équivalent de 38 terrains de tennis. Les recettes pour la ville seront d'environ 19,5 euros par m2, soit un total de 151 000 euros par an.
La publicité extérieure constitue une pollution visuelle qui est omniprésente dans notre ville et qu'il est impossible d'y échapper comme le montre la carte de la pollution visuelle ci-dessous répertoriant les panneaux de type 4m X 3m sur la commune de Dijon.
Un fait décevant lors de la discussion de ce point, est l'absence de remarque de monsieur Dugourd (opposition UMP). Pourtant la question "Il y a plusieurs centaines de panneaux publicitaires de grandes tailles dans la ville de Dijon. Plusieurs villes dans différents pays ont décidé leur interdiction. Que comptez vous faire pour lutter contre cette pollution visuelle ?" lui avait été posée pour les élections municipales 2008. Sa réponse fut: "La pollution visuelle est un vrai sujet (L’avenue Jean Jaurès, par exemple, bat des records en la matière). Je m’engage donc, dans les limites des compétences de la commune, à la limiter. La démarche positive engagée en ce sens par certaines communes de l’agglomération sera proposée à l’ensemble des communes du Grand Dijon." Alors, à quand la réalisation de cet engagement? Maintenant?

Quelque soit le type de pollution, tant que ça rapporte des sous immédiatement, personne ne réfléchit autrement...

Aucun commentaire: