mercredi 22 août 2012

Des arguments de plus pour bannir la pub

Lundi dernier, le journal Le Bien Public publiait un article concernant les panneaux publicitaires implantés dans les jardins de particuliers.
Des indemnités en baisse pour les particuliers, mais l'article met aussi en lumière une pollution méconnue des panneaux publicitaires de grande taille. Ces derniers polluent les jardins avec la colle des affiches. Pour des affiches de 12 m2, il en faut de la colle, et certaines personnes s'en plaignent.

video

Un autre point intéressant concerne le message publicitaire, comme ce dijonnais de confession musulman choqué par de la publicité pour des sous-vêtements. Ce dernier dit aussi qu'il ne supporterait pas que "la société d'affichage pose une publicité pour le salon de l'érotisme".











Et il n'y a pas que lui que ce type de publicité dans la rue gêne comme le montre la photo ci-dessus prise rue Corneille à Dijon le 19 décembre 2010. Sur le tract il est écrit notamment que "la publicité ne doit pas réduire la personne humaine et en particulier la femme à la fonction d'objet".

Cet article montre une fois de plus que les dijonnais ne veulent plus de publicité dans la rue et sans le savoir, ils attendent un nouveau Règlement Local de Publicité très contraignant, vraiment maximaliste.

Aucun commentaire: