dimanche 12 février 2012

Le "stop au ralenti", c'est sérieux, mais on n'y pense pas

Combien d'automobilistes n'ont jamais laissé le moteur de leur voiture en marche tandis qu'ils achètent du pain, un journal, des cigarettes,... ? Combien de chauffeurs routiers laissent leur camion en marche le temps de signer des papiers pour le chargement, le temps de prendre un café, ... ? Tous se disent qu'ils n'en n'ont pas pour longtemps, mais ces instants cumulés se comptent en millions de litres d'essences et en milliers de morts!


Arrêter le moteur du véhicule à l'arrêt est plus que du bon sens. Sait-on assez que la pollution atmosphérique est responsable de 3000 morts en France par an et 19 000 en Europe?

Aucune campagne de sensibilisation à arrêter le moteur n'existe en France, alors que c'est commun au Canada. "Si chaque conducteur d'un véhicule léger arrêtait son moteur au lieu de le laisser tourner au ralenti trois minutes par jour, les Canadiens économiseraient ensemble 630 millions de litres de carburant, 630 millions de dollars en carburant et ils réduiraient les émissions de Gaz à Effet de Serre de plus de 1,4 million de tonnes par année (en admettant que le coût du carburant soit de 1 $ le litre).

video

Rappelons qu'en 2006 la population du Canada s'établissait à 31 612 897 habitants. Je vous laisse imaginer les économies que dans l'hexagone nous pourrions faire avec un parc automobile qui se chiffre à plus de 37 212 000 véhicules immatriculés." (source: le blog de l'association Rire sans Frontières).












Rien n'est fait en France, alors le dijonnais Robert Boënnec, chauffeur routier et clown à ses heures, fait campagne dans ce sens. Il informe ses collègues, les patrons et institutions soit par courriers, soit en se transformant en Glouglou, le clown de l'association "Rires sans Frontière", pour que le message soit mieux accepté et retenu.












La sensibilisation à ce problème méconnu peut donc se faire via le rire. Mais elle peut aussi se faire via des affiches sur tous les lieux adéquats, que ce soit sur un parking de camions ou de bus comme Divia, mais aussi à l'entrée de boulangeries, presse, etc..., et même devant les écoles! Il ne faut pas oublier que les enfants sont plus proches des gaz d'échappement que les adultes!

Monsieur Boënnec souhaite développer la sensibilisation du "stop au ralenti". Que toute personne intéressée le contacte. Et qui sait, peut être que le Grand Dijon réalisera un jour une vidéo similaire à celle de Calgary?

2 commentaires:

theThou a dit…

Combien d'automobilistes n'arrêtent pas leur moteur quand ils font la queue à la pompe.

Des années que je voudrais posséder un autocollant à mettre sur ma lunette arrière pour sensibiliser sur le sujet.

Vous savez où en trouver ?

Anonyme a dit…

OUI ou trouver un autocollant ,pour que les gens arretent de laisser tourner le moteur a l'arret...on voit bien que les jeunes s'en fichent completement ,car pas sensibilisés a ce probleme.
autre exemple,notre boulangere quand elle fait sa tournée,n'arrete pas le moteur pendant la vente de son pain (de 5 a 8 clients?) et quand vous lui faites rtemarquer ,elle fait des yeux ronds,l'air de penser mais qu'est ce qu'il a celui-la???