vendredi 3 mai 2013

Publicité énergivore et dangereuse à Dijon !

L'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or interroge les élus et responsables des règlements publicitaires et de la sécurité routière sur l’apparition de panneaux publicitaires numériques à Dijon.

"L’association Les Amis de la Terre Côte d’Or est indignée par l’implantation récente de sept panneaux publicitaires entièrement numériques le long de rues très fréquentées de Dijon. Ces panneaux publicitaires lumineux implantés par la société Oxialive ont une surface de 7 à 8m2. Entièrement numériques, ils sont fortement consommateurs d’énergie électrique, d’une consommation annuelle pouvant avoisiner au moins celle de 7 familles chacun.

La ville de Dijon se voulant promoteur du développement durable, l’association Les Amis de la Terre Côte d’Or sollicite son maire pour une interdiction de tout panneau éclairé dans le cadre de la révision du règlement de publicité de la ville.

Le Préfet de région ayant mis en place un pôle de compétence publicité avec les collectivités locales, l’association Les Amis de la Terre Côte d’Or demande l’avis de cette commission sur la légalité des panneaux récemment implantés et sur les possibilités de recours de toute personne accidentée du fait d’une perte d’attention générée par ces panneaux particulièrement voyants (article R.418-4 du code de la route « Sont interdites la publicité et les enseignes, enseignes publicitaires et pré-enseignes qui sont de nature, soit à réduire la visibilité ou l'efficacité des signaux réglementaires, soit à éblouir les usagers des voies publiques, soit à solliciter leur attention dans des conditions dangereuses pour la sécurité routière. »).

Le Conseil régional ayant engagé le débat en région sur la transition énergétique, qui met en avant les économies d’énergies, l’association Les Amis de la Terre Côte d’Or l’invite à proposer au gouvernement d’encadrer plus encore le développement des panneaux publicitaires consommateurs d’énergie électrique.

Les citoyens dijonnais méritent d’être informés du gaspillage énergétique et des risques aux personnes fréquentant la voie publique engendrés par ces panneaux publicitaires numériques."

Une longue lettre a été envoyée aux responsables de ces trois structures.

video

Il est vrai que c'est purement incroyable de voir apparaître des panneaux électriques alors que l'on se doit d'être sobre, c'est à dire moins consommer d'énergie. Pour que ces panneaux puissent être installés à Dijon, il a fallut que cette société fasse une demande à la mairie, et que cette dernière donne son accord ! Et dire que monsieur Rebsamen, maire de Dijon, crie haut et fort qu'il veut faire de Dijon une ville référence en matière de développement durable. C'est une fois de plus raté !













Et d'une façon assez extraordinaire, du "greenwashing" passe en boucle sur ces panneaux.  Ce panneau ne consomme pas plus qu'un sèche cheveux selon ce qui est affiché. Mais un sèche cheveux, qui le laisse en fonctionnement 24h/24 ? Alors que ce panneau, oui ! "Eco-responsable", "réduit l'empreinte carbone", "consomme 20 fois moins de carbone", tout juste lancé à Dijon, et la société Oxialive qui a installé ces panneaux cherche à se justifier. Mais si cette société Oxialive veut faire du "développement durable", alors qu'elle n'installe AUCUN de ces panneau. Ceux-ci sont purement et simplement inutiles ! Encore une de ces sociétés avec des oeillères à ne penser que "croissance", "marketing" et autres termes pour cacher la réalité: sur-consommation, pillage des ressources, gaspillage, production de déchets, pollutions...

En acceptant ces panneaux publicitaires électriques, la mairie a fait une très mauvais choix. L'association Les Amis de la Terre sera t elle écoutée par le maire, le préfet et le président du Conseil Régional? A suivre...

Aucun commentaire: