mercredi 18 juillet 2018

"Au gramme près", la nouvelle épicerie "zéro déchet" à Dijon

Depuis aujourd'hui, Dijon possède une nouvelle épicerie spécialisée dans la vente de produits en vrac, c'est à dire sans emballages (ou avec des récipients consignés) et donc sans déchets.

L'épicerie "Au gramme près" vient d'ouvrir au 56 avenue du Drapeau, avec une majorité de produits bio et aussi locaux que possible.










Julie Collin et Ludivine Checura Rojas proposent une variété des produits d'entretiens et d'hygiène, des savons et des cosmétiques.













Des épices, des gâteaux et autres produits secs.










Un petit espace de légumes et de fruits frais, un distributeur d'huile et de vinaigre.
Et enfin un coin café qui peut servir d'ateliers pour des animations en relation avec l'écologie et le zéro déchet, sans oublier une petite bibliothèque partagée et des expositions-ventes de créations d'artisans locaux.

samedi 14 juillet 2018

Ils fêtent l'anniversaire du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) devant les permanences d'un député et d'un sénateur !

Ce mercredi une dizaine de Côte-d'Oriens membres du MAN (Mouvement pour une Action Non-violente), d'ATTAC, d'ICAN (prix Nobel de la PAIX 2017), d'Abolition des armes nucléaires, les Amis de la Terre Côte-d'Or et de Sortir du nucléaire ont fêté le TIAN, et demandé à nos élus députés et sénateurs de s'engager à pousser le gouvernement à ratifier ce Traité historique.

Ils ont laissé le communiqué de presse national pour le député Didier Martin et le sénateur Alain Houpert, avec une demande de rendez-vous.










Ils annoncent en même temps la 5° édition du Jeûne-Action DIJON-Valduc, qui se déroulera du 6 au 9 août pendant les commémorations d'Hiroshima et de Nagasaki, avec pour objectif demander la signature du TIAN par la France, et proposent à chaque citoyen de signer la pétition en ligne.

mercredi 4 juillet 2018

Le film "Woman at War" passe en ce moment au cinéma Eldorado

"Halla est une quinquagénaire indépendante. Derrière sa routine tranquille, elle mène une double vie de farouche militante pour l’environnement. Connue sous son seul pseudonyme, « Femme de la montagne », Halla commence une guerre secrète contre l’industrie locale de l’aluminium. Avec des actions de plus en plus audacieuses, passées du vandalisme insignifiant au sabotage industriel pur et simple, Halla réussit à faire cesser les négociations entre le gouvernement islandais et une multinationale pour la construction d’une nouvelle fonderie.

Mais alors qu’elle met au point son opération la plus grosse et la plus courageuse, elle reçoit un courrier qui va tout changer. Sa demande d’adoption a enfin été acceptée, et une petite fille l’attend en Ukraine. Halla se prépare à abandonner son rôle de saboteuse et de protectrice des Hautes-Terres pour accomplir son rêve de maternité ; elle décide de préparer une ultime attaque pour porter un coup fatal à l’industrie de l’aluminium."


vendredi 29 juin 2018

Ces élus de Côte-d'Or qui criminalisent les lanceurs d'alertes

Elaborée par les représentants des lobbies des multinationales et des banques d'affaires, la "loi sur le secret des affaires" constitue une offensive sans précédent contre l'intérêt général et le droit des citoyens à l'information. Trois sénateurs et deux députés de Côte-d'Or ont voté en faveur de cette loi.

Cette loi sur "la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d'affaires) contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicites" a des implications juridiques, sociales, sanitaires et environnementales graves. Sous couvert de protéger les entreprises, elle verrouille l'information sur les pratiques des firmes et les produits commercialisés par les entreprises. Des scandales comme celui du Mediator ou du bisphénol A, ou des affaires comme les Panama Papers ou LuxLeaks, pourraient ne plus être portés à la connaissance des citoyens.

En gravant dans le marbre la menace systématique de longs et couteux procès, cette loi est une arme de dissuasion massive tournée vers les journalistes, les syndicats, les scientifiques, les ONGs et les lanceurs d'alertes.
A noter que cette loi a été votée malgré les alertes lancées depuis près de 3 mois par une coalition rassemblant 52 organisations (syndicats et ONG) et l’essentiel des Sociétés de Journalistes, malgré la pétition signée par plus de 560 000 personnes !

Les députés de Côte-d'Or ayant approuvé cette loi sont: Fadila Khattabi et Didier Paris. Les députés Yolain de Courson, Didier Martin et Rémi Delatte étaient absent lors du vote. (source: lemouvement.ong)
Les sénateurs de Côte-d'Or ayant approuvé cette loi sont: François Patriat, Alain Houpert et Anne-Catherine Loisier (source: lemouvement.ong).

mercredi 27 juin 2018

Latitude21 fête ses 10 ans

"À l’occasion de son dixième anniversaire, Latitude21, la maison de l’architecture et de l’environnement de Dijon métropole, organise une grande fête sous les tilleuls de la rue Montmuzard.
Notez la date : le samedi 30 juin à partir de 14 heures et en soirée."
Latitude21, la maison de l'architecture et de l'environnement de Dijon Métropole est un établissement public d'éducation et de sensibilisation aux questions d'architecture, d'urbanisme, d'environnement et de développement durable.


Latitude21 c'est :
* Des expositions.
* Des expositions à destination de tous les publics, en visite libre ou sur rendez-vous.
Sur inscriptions, des visites commentées et adaptées à chaque cycle scolaire sont à la disposition des enseignants.
* Des films documentaires
Des documentaires sur l’environnement et l’architecture à disposition des visiteurs. Faites votre choix et installez-vous le temps d’une projection.
* Des animations
Un programme d’animations pédagogiques à destination des scolaires autour de trente thématiques et effectuées par des professionnels passionnés.

Et pour les 10 ans de cette maison:
"Sur place, vous pourrez vous promener, trinquer, grignoter, vous restaurer et surtout danser sous les tilleuls de la rue, piétonnisée pour l’occasion.
Au programme de cette journée anniversaire :
La visite de Latitude21 et de son jardin partagé, des animations familiales (programme et inscriptions sur le site de Latitude21), des expositions sur l'architecture, l'urbanisme et l'environnement, des rencontres avec des producteurs locaux et quelques surprises…
Cette journée anniversaire se poursuit en soirée avec
- un bar à vin pour déguster de jolis crus du Dijonnais, de Bourgogne et d’ailleurs
- un point restauration pour grignoter et se restaurer : planches apéro, grillades, légumes et salades bio et locales
- un bar à sucreries
- une piste de danse animée avec des DJ très spéciaux (Julius Le Robert, Red Laboratoire de Bruxelles…)
- des lanternes suspendues dans les arbres…
- des salons extérieurs, des coins détente et des jeux pour les enfants

Les dix ans de Latitude 21 est une fête familiale ouverte à tous : partenaires, amis, familles, habitants du quartier… "

vendredi 15 juin 2018

Projection du film "Empathy", pour tout savoir sur la condition animale

Le groupe local de Greenpeace Dijon organise, le 28 juin à 20h15 au cinéma Eldorado, une soirée film - débat autour de la condition animale en projetant le film "Empathy". Un film vivant et sympathique qui pose les bonnes questions sur notre relation à l’animal, sans jamais montrer d’images choquantes mais en relevant tous les abus et les aberrations de l’utilisation des animaux dans notre mode de vie. Ce film a été nominé au 1er festival de films sur l'environnement organisé par Greenpeace.


Synopsis:
Ed est chargé de réaliser un documentaire pour tenter de changer les mœurs de la société qui portent préjudice aux animaux. Ed n’est pas, au départ, un ardent défenseur de la cause animale. Il doit donc d’abord chercher à se convaincre pour parvenir ensuite à sensibiliser le public.
Le simple processus de documentation, la réalisation du documentaire ainsi que les échanges avec Jenny, la collaboratrice de la fondation qui lui demande ce film, lui permettront de questionner ses doutes et de chercher des réponses pour adopter un mode de vie plus respectueux des animaux.
Cette plongée dans le monde de la cause animale lui fera remettre en question ses habitudes alimentaires, vestimentaires, les produits qu’il consomme, mais aussi ses loisirs, et entrer en confrontation avec son entourage proche : famille, amis et collègues de travail.
Ce projet transformera son mode de vie pour toujours… Ou pas !


A l'occasion de la projection du film, des membres de Greenpeace Dijon présenteront la campagne actuelle de Greenpeace pour faire baisser la consommation de viande dans les cantines scolaires des écoles primaires,  avec quelques exemples sur la Bourgogne Franche-Comté.


La consommation de viande a un impact environnemental très important.



mardi 12 juin 2018

Le bar Trinidad à Dijon n'utilise plus de pailles en plastiques jetables, mais en inox réutilisables

En France chaque jour plus de 9 millions de pailles en plastique sont jetées à la poubelle. Dans le café Trinidad (place du Théâtre à Dijon), c'était 1000 pailles par semaines qui étaient jetées. Maintenant les pailles en plastique jetable c'est terminé. Elles sont remplacées par des pailles en inox réutilisables.


Monsieur Kaveh Jahanshahi, gérant du Trinidad, explique sa démarche dans ce reportage de France 3 Bourgogne.
Une initiative à saluer, qui, espérons le, sera copiée dans les autres cafés dijonnais.

Un documentaire a été réalisé aux USA sur l'impact environnemental des pailles en plastiques:



A lire aussi ce reportage de National Geographic sur les pailles.

lundi 11 juin 2018

Existe-t-il réellement une bonne raison de laisser tourner son moteur ?

La commission "Mon environnement, ma cité" du conseil municipal d'enfants de Dijon, en collaboration avec l'association Rires sans frontières, a édité un dépliant sur le "Stop au Ralenti".

Ce dépliant de sensibilisation permet de tester ses connaissances:

1- La marche au ralenti c'est bon pur le moteur
FAUX: un moteur qui tourne au ralenti ne fonctionne pas à sa température optimale ce qui occasionne des dommages prématurés.

2- En laissant mon moteur tourner à l'arrêt, je m'expose à de sérieux problèmes de santé
VRAI: l'habitacle d'un véhicule ne protège pas des émissions de gaz, en restant assis dans sa voiture, on respire l'ensemble des gaz d'échappement qui, à terme, augmentent les risques de maladies

3- Arrêter et redémarrer mon moteur augmente ma consommation d'essence
FAUX: un moteur qui tourne au ralenti plus de 30 secondes consomme plus d'essence que le fait de couper le contact pour le redémarrer ensuite.

4- Un moteur qui tourne au ralenti gaspille inutilement de l'essence
VRAI: une voiture qui tourne au ralenti consomme en moyenne près d'1L d'essence par heure. Si on laisse son moteur tourner au ralenti 10 minutes par jour, on gaspillera environ 100 litres en un an... Beaucoup de carburant utilisé pour aller nulle part !

5- En hiver, il est nécessaire de chauffer le moteur plusieurs minutes avant de partir
FAUX: en réalité 60 secondes suffisent, rouler lentement sur les 4 premiers kilomètres est le meilleur moyen de chauffer le moteur d'un véhicule.

Avec ce dépliant en main, chacun peut aller voir un automobiliste qui n'a pas arrêté son moteur et ainsi le sensibiliser.

samedi 9 juin 2018

Les 5 députés de Côte-d'Or fuient leurs responsabilités à propos du glyphosate

Le glyphosate est un herbicide que l'on retrouve partout (sol, rivières, aliments, ...) et dont la nocivité n'est plus à démontrer (sauf pour quelques uns...). Le 28 mai 2018, les députés devaient voter un amendement concernant la fin de l'utilisation du glyphosate (l'herbicide le plus répandu) au 1er mai 2021. Les 5 députés de Côte-d'Or ont préféré être absents !


Un député est censé représenté les citoyens de sa circonscription. Mais les 5 députés de Côte-d'Or (Didier Martin, Rémi Delatte, Fadila Khattabi, Yolaine de Courson et Dider Paris) sont-ils représentatifs de la population ou des lobbies agro-industriels ? Probablement des seconds.
Le 28 mai dernier, en ne prenant pas part au vote sur l'amendement n°1570, ils ont fui leurs responsabilité !













Et en fuyant, ils ont permis le rejet de cet amendement. La date de fin de l'utilisation du glyphosate n'est alors pas inscrite dans la loi. Ces politiciens pourront dire que cela ne changera rien, que les engagements d'Emmanuel Macron seront tenu dans 3 ans, mais qui a encore confiance en eux ? Les membres de la FNSEA et les responsables de Bayer surement...

Note: le député Didier Martin est rapporteur d'un rapport sur les pesticides.

mardi 5 juin 2018

Grand nettoyage citoyen au jardin Darcy

Le maire de Dijon, président de Dijon métropole, ancien ministre, représenté par Nathalie Koenders, première adjointe, vous convie à participer au grand nettoyage citoyen samedi 16 juin prochain à 9h30 au jardin Darcy.













Un nettoyage citoyen du jardin Darcy, un moyen d'ouvrir les yeux sur les incivilités, sur les pollutions qui peuvent exister dans un lieu en principe sans déchet. Il sera intéressant de connaître la nature et la quantité des déchets récupérés. (Inscription possible ici). Toutefois il est peu probable que ceux et celles qui salissent ce jardin viennent ce jour pour ramasser leurs détritus.

lundi 4 juin 2018

Combattre les inégalités, vaincre la pauvreté

"En 2017, 82 % de la croissance mondiale a profité aux 1 % les plus riches de la planète alors que les 50 % les plus pauvres de la population n’en ont pas reçu une miette. 850 millions de personnes sont cantonnés dans l’extrême pauvreté et vivent avec moins de 1,9 dollar par jour. Au sein des grandes entreprises, les écarts de salaires entre les différentes catégories de salariés, l’évasion fiscale institutionnalisée et la rétribution record des actionnaires sont les sources de ces inégalités croissantes.

En France, les 10 % les plus riches possèdent plus de la moitié des richesses nationales, tandis que les 50 % les plus pauvres ne se partagent que 5 % du gâteau. Les entreprises du CAC 40 rétribuent largement leurs actionnaires au détriment des salariés. (source: "CAC40, des profits sans partage")













Ces inégalités ne sont pourtant pas une fatalité. Elles résultent de choix politiques et économiques. Les dirigeant-e-s doivent s’engager pour une économie plus humaine, responsable et rejetant les phénomènes conduisant à l’exclusion des moins favorisés. Ils doivent adopter une loi contre les inégalités, au service de l’intérêt général.













Cette loi devra reposer sur trois piliers garantissant une réduction des inégalités :
• Partage équitable de la richesse créée par les entreprises entre les salariés et les actionnaires.
• Lutte contre l’évasion fiscale pour financer les services publics, qui réduisent les inégalités.
• Défense d’un impôt juste et progressif permettant une redistribution équitable des richesses."

A Dijon, à l’initiative du groupe local d’Oxfam France, six organisations vous proposent de soutenir cet appel. Elles vous donnent rendez-vous au jardin Darcy Samedi 16 juin 2018 de 14 h à 16h.

Derrière ces choix politiques et économiques il y a donc ces inégalités de richesses, mais parallèlement il y a aussi ces inégalités de pollution. Les plus riches ne vivent pas dans les zones les plus polluées, les plus pauvres si ! Bien souvent les plus riches créent les pollutions (directement ou indirectement via leurs choix politiques ou leurs activités économiques), tandis que les plus pauvres les subissent.

mardi 29 mai 2018

Ne jetons plus nos stylos usagés à la poubelle, recyclons-les !

Communiqué des Amis de la Terre Côte-d'Or:
"Actuellement, le devenir d'un stylo, d'un surligneur ou d'un effaceur usagé est l'incinération.
Alors que nous épuisons les ressources, nous avons la possibilité de recycler ces instruments d'écriture usagés.

En France, l'association Terracycle transforme les instruments d'écriture usagés en mobilier d'extérieur 100% recyclés et 100% recyclables.
Pour y arriver, il est nécessaire de commencer par la collecte: l'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or d'Or soutient la mise en place de points de collecte et a réalisé une cartographie afin que tous les Côte-d'Oriens puissent savoir où déposer leurs stylos.

Déjà plus de 25 points de collectes sont référencés !

Rendez-vous sur: www.recupstylos21.org

Vous travaillez dans une école, une entreprise ou une collectivité ? Mettez en place une collecte dans votre bâtiment !
1-Organisez
Installez votre point de collecte (nous pouvons vous fournir la signalétique)
2-Communiquez
Faites le savoir (signalez-vous sur la cartographie)
3-Expédiez
Faites parvenir la collecte à Terracycle (nous pouvons nous en charger)
L'association Les Amis de la Terre Côte-d'Or a déjà envoyé plus de 100kg de stylos usagés à Terracycle.(mai 2016 et  juillet 2017 )"

dimanche 27 mai 2018

Manifestation anti-Macron à Dijon, c'est aussi à propos de Bure-CIGEO

Environ 1000 personnes ont défilé samedi dans les rues de Dijon pour dénoncer la politique du gouvernement Macron. Parmi les nombreuses revendications, il y en avait une à propos du projet d'enfouissement des déchets nucléaire à Bure, le projet CIGEO.

(photo: JC Tardivon)

Le nucléaire est ingérable. Alors que faire des déchets ? Les balancer dans la mer ? Depuis que Greenpeace a ouvert les yeux du monde sur cette triste réalité française, le gouvernement français ne peut plus le faire. Les balancer dans l'espace ? Les autres états ne le veulent pas, trop dangereux avec une fusée qui pourrait exploser en vol. Alors, les gouvernements français successifs se relaient dans la lâcheté et l'imbécilité: les enterrer, comme si le fait de ne plus les voir en surface résoudrait le problème. 

Des dijonnais ont donc manifesté samedi pour dénoncer ce non-sens environnemental du gouvernement, un gouvernement qui cumule les actions pour détruire l'environnement !

samedi 26 mai 2018

"La Pelle festival", un mélange de culture et de développement durable

La Pelle Festival, c'est la découverte des activités que propose le Cercle Laïque Dijonnais dans le domaine de la culture, des loisirs, de l'environnement et du développement durable, aussi bien dans ses locaux du centre-ville de Dijon que sur son site à Corcelles-les-Monts.
La Pelle, c'est le rendez-vous champêtre du début de l'été pour tous les curieux et amoureux de la nature, des arts, des sciences, de la culture et de plein d'autres choses encore...
Mais c'est aussi un festival ouvert à tous... A tous ceux qui ont envie d'écouter de la bonne musique, de manger de bonnes choses, de voir de beaux spectacles, de flâner d'atelier en atelier ou dans le jardin... A tout ceux qui ont envie de faire la fête, tout simplement.
La Pelle, c'est le samedi 16 juin 2018 une visite du jardin permacole et des concerts, et le dimanche 17 juin 2018 un pique-nique, des ateliers et des temps forts.
Sans oublier, tout au long de ces deux jours, des stands d'information, des expositions, un espace détente, une restauration & buvette locavores, et une politique "zéro déchet".

jeudi 17 mai 2018

Une dijonnaise parmi le panel de 400 citoyens participants au débat national de la programmation pluriannuelle de l'énergie

"Elaborée par le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES - Direction générale de l'énergie et du climat - DGEC) en concertation avec l’ensemble des parties prenantes, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est l’outil de pilotage de la politique énergétique créé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte votée en 2015.

Elle exprime les orientations et priorités d’action des pouvoirs publics pour la gestion de l’ensemble des formes d’énergie sur le territoire métropolitain continental, afin d’atteindre les objectifs de cette loi."


"Pour que ce débat soit le plus ouvert et le plus large possible, la commission prévoit un dispositif de participation équilibré au niveau national. 400 citoyens seront tirés au sort au début du débat. Ils seront régulièrement tenus informés des échanges. Réunis à Paris en juin 2018, ayant en main les éléments issus de la discussion, ils auront à se prononcer sur les questions apparues comme saillantes en cours de débat."













Au moins une personne de l'agglomération dijonnaise participera physiquement à ce débat.
"Le G400 est une première en France à cette échelle : on va réunir des citoyens qui ne sont pas des spécialistes mais qui ont tous une expérience de consommateur, d'usager ou de contribuable. On va leur demander de se prononcer en toute indépendance sur des aspects importants de la politique française de l'énergie. Le résultat de cette consultation sera transmis au gouvernement qui, ainsi informé de I'avis des participants, publiera une première version de la PPE à l'été 2018 et une version définitive à la fin de la même année."

De nombreux documents sont consultables sur le site de la commission nationale du débat public. Il est aussi possible de participer à la consultation via ce site, en déposant des commentaires.

Un débat, un vrai sur l'énergie ? Probablement pas ! Que penser de cette initiative lorsqu'on apprend que le gouvernement autorise l'importation de 550 000 tonnes d'huile palme par an provenant de Malaisie (avec tous les dégâts environnementaux que cela comporte), en échange de la vente d'armes...

lundi 14 mai 2018

Soirée-débat "Accords commerciaux Union Européenne et Afrique: quelles conséquences migratoires et climatiques ?"

Depuis les années 2000, l'Union Européenne négocie avec les pays de la zone ACP (Afrique, Pacifique, Caraïbes) des accords de libre-échange appelés partenariat économiques. Les conséquences du TAFTA et du CETA  sont tristement connues sur les questions environnementales et sociales. Qu'en est-il de ce nouvel accord ? Ne contribue-t-il pas à accentuer les migrations économiques et climatiques ?
Un sujet à découvrir avec Frédéric Viale, économiste et membre d'ATTAC et de Marie Duru-Bellat, sociologue et membre d'Oxfam.

dimanche 13 mai 2018

Mieux vaut privilégier la réparation des téléphones plutôt que l'achat d'un nouveau

La société dijonnaise "SpeedSolutions", spécialiste en réparation de matériels informatiques et de téléphones, s'affiche sur les panneaux publicitaires des rues de Dijon. La réparation, un métier d'avenir mais aussi indispensable pour pouvoir espérer continuer à utiliser les "nouvelles technologies".

SpeedSolutions propose la réparation de IPhone, IPod, Smartphone, PC Portable, Tablette et Consoles de jeux. Rien que des appareils bourrés d'électroniques.

Qui sait vraiment comment est fabriqué un téléphone portable, mais aussi et surtout d'où viennent les matières premières qui ont permis sa fabrication ? Dans le dernier numéro du magazine trimestriel des Amis de la Terre France, le dossier "de l'obsolescence programmée à la réparation" apporte de nombreuses informations.













Par exemple, le lithium des batteries vient du Chili, l'étain de la dalle tactile vient de Bolivie et d'Indonésie et du Pérou, les terres rares (Néodyme, Cérium, Dysprosium, praésodyme) des écrans et des composants électroniques viennent de Chine, le cobalt des batteries et autres composants vient du Congo, le tantale des condensateurs vient du Rwanda et du Congo. Et l'assemblage final se fait en Chine. Le tout est réalisé dans des conditions environnementales et sociales absolument catastrophiques. (à lire aussi: "La guerre des métaux rares")













Que faire ? Garantir la fiabilité des appareils pour des années (jusqu'à 10 ans), ainsi que prévoir leur réparation. Et là, les distributeurs ne sont pas tous équivalents. Selon l'étude, Amazon et LDLC sont les plus mauvais, le meilleur étant Boulanger.
Note: Seules 5% des publicités visibles dans les rues de Dijon correspondent à une activité économique locale (à l'opposé des entreprises nationales et internationales). SpeedSolutions fait partie de ces 5%. Dans les 95%, on trouve de l'incitation à l'achat de nouveaux téléphones, avec tous les dégâts écologiques que cela comporte...

samedi 12 mai 2018

Aujourd'hui, c'était la journée de la sur-consommation à Dijon

Si le monde entier vivait comme les Français (et donc comme un dijonnais), l’humanité commencerait à creuser son déficit écologique dès le 5 mai (source: WWF). Devinette: que fait la ville autoproclamée "référence écologique européenne" ce samedi 12 mai ? réponse: elle incite à la sur-consommation....

Ce week-end, c'est la grande braderie du printemps à Dijon. Les rues du centre ville sont transformées en centre commercial.

Consommer, consommer, consommer encore et encore, comme si de rien n'était. Et tant pis pour la planète, business et société de consommation semblent bien prioritaires dans cette ville autoproclamée "référence écologique européenne"...

Ah si, tout de même, à l'extrémité de cet espace, un lieu dédié à la réparation: "ne jetons plus, réparons". La touche "écolo" de Dijon...